October 22, 2019 / 4:11 PM / 21 days ago

Les résultats animent la cote en plein tumulte sur le Brexit

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mardi en légère hausse, les investisseurs réussissant à concentrer leur attention sur les publications d’entreprises malgré le vacarme créé par les débats parlementaires sur le Brexit.

Les Bourses européennes ont terminé mardi en légère hausse. À Paris, le CAC 40 a pris 0,17% et à Francfort, le Dax a grappillé 0,05%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, le CAC 40 a pris 0,17% à 5.657,69 points et à Francfort, le Dax a grappillé 0,05%.

Le Footsie britannique a progressé plus nettement (+0,71%), le repli de la livre sterling favorisant ses valeurs exportatrices.

L’indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,13%, le FTSEurofirst 300 de 0,22% et le Stoxx 600 de 0,09%.

Boris Johnson s’apprête à affronter dans la soirée deux nouveaux votes déterminants à la Chambre des communes qui diront sans doute s’il sera en mesure de tenir sa promesse d’un divorce entre Londres et Bruxelles le 31 octobre.

Le Premier ministre britannique a déclaré avant ses scrutins, qui auront lieu dans la soirée, qu’il ne chercherait plus à faire adopter la législation sur le Brexit par le Parlement et réclamerait la tenue d’élections législatives si les députés rejetaient son calendrier en vue d’une sortie de l’Union européenne à la date prévue.

Les dernières déclarations encourageantes sur le commerce ne semblent plus faire effet dans ce contexte. Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères a pourtant déclaré mardi que les discussions entre les deux pays progressaient.

Ses propos font écho à ceux de Donald Trump et Larry Kudlow, le conseiller économique de la Maison blanche ayant dit lundi que les nouveaux droits de douane prévus en décembre sur des produits chinois seraient abandonnés en cas d’évolution favorable des négociations.

VALEURS

En Bourse en Europe, les résultats ont donc animé la cote.

Thales a perdu 2,65%, l’une des plus fortes baisses du CAC 40, après avoir annoncé un chiffre d’affaires stable sur les neuf premiers mois de l’année. Le groupe de technologies avait déjà perdu 5,4% vendredi dernier après avoir abaissé son objectif de croissance organique 2019.

Imerys (-13%) ferme la marche du SBF 120, le groupe industriel ayant abaissé ses perspectives financières pour 2019 et annoncé la démission de son directeur général.

A la hausse, Just East a survolé le Stoxx 600 avec un bond de plus de 24% après l’annonce d’une offre de rachat par Prosus, concurrente de celle de Takeaway.com.

A WALL STREET

La Bourse de New York monte un peu à l’heure de la clôture en Europe sous l’effet de résultats trimestriels d’entreprises américaines plutôt bons dans l’ensemble.

Certains sont salués, comme ceux de Procter & Gamble, qui prend 3,71% après avoir dépassé les attentes de Wall Street et relevé ses prévisions annuelles.

McDonald’s (-3,91%) pèse en revanche sur le Dow après avoir publié des ventes trimestrielles à périmètre comparable dans ses restaurants américains inférieures au consensus.

TAUX

Sur le marché obligataire américain, le rendement des bons du Trésor à 10 ans recule légèrement, à 1,782%, après avoir touché un pic d’un mois à 1,81%.

En Europe, le Bund à 10 ans, taux de référence de la zone euro, a perdu deux points de base, à -0,37%, dans l’attente des votes sur le Brexit.

Le rendement du BTP Italien à 10 ans a perdu pour sa part jusqu’à plus de 5 points de base après l’avertissement de la Commission européenne, qui estime que les projets de budget de la France et de l’Italie pour 2020 pourraient enfreindre les règles budgétaires de l’Union européenne.

CHANGES

Le dollar progresse légèrement face à un panier de devises de référence dont l’euro, qui recule un peu, autour de 1,1142 dollar, après avoir atteint lundi un plus haut depuis la mi-août à 1,1144.

La livre sterling efface ses pertes après avoir cédé jusqu’à 0,4% face au dollar comme à l’euro sur fond d’incertitudes autour du Brexit.

PÉTROLE

Les prix du pétrole sont repartis à la hausse, stimulés par l’espoir d’un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Le baril de Brent de mer du Nord gagne 1,6% à 58,96 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 1,8% à 54,29 dollars.

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below