October 22, 2019 / 11:51 AM / a month ago

Wall Street attendues prudente, les doutes reviennent

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue mardi sans tendance claire après la nette progression de la veille, l’espoir sur le commerce s’effaçant devant les doutes sur la santé des entreprises, sans parler de l’interminable feuilleton du Brexit.

Les bourses européennes effacent leurs pertes à mi-séance ce mardi. À Paris, le CAC 40 prend 0,08% à 5.652,74 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,24% et à Londres, le FTSE prend 0,33%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Les contrats à terme signalent une ouverture des indices de référence de la Bourse de New York sur des variations infimes.

En Europe, les Bourses effacent leurs pertes à mi-séance pour s’orienter à la hausse sans grande conviction. À Paris, le CAC 40 prend 0,08% à 5.652,74 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,24% et à Londres, le FTSE prend 0,33%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 grappille 0,06%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,17% et le Stoxx 600 progresse de 0,08%.

Aux Etats-Unis, Les bénéfices des composants du S&P-500 sont désormais attendus en baisse de plus de 3% en moyenne, selon les données de Refinitiv, et certains poids lourds de la cote devraient encore peser sur la tendance, à commencer par Boeing, victime des déboires du 737 MAX.

Il faut y ajouter les incertitudes autour du Brexit au moment où Boris Johnson s’apprête à affronter dans la soirée deux nouveaux votes déterminants à la Chambre des communes qui diront sans doute si le Premier ministre britannique sera en mesure de tenir sa promesse d’un divorce entre Londres et Bruxelles le 31 octobre.

Les dernières déclarations encourageantes sur le commerce ne semblent plus faire effet dans ce contexte. Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères a pourtant déclaré mardi que les discussions entre les deux pays progressaient.

Ces propos font écho à ceux de Donald Trump et Larry Kudlow, le conseiller économique de la Maison blanche ayant dit lundi que les nouveaux droits de douane prévus en décembre sur des produits chinois seraient abandonnés en cas d’évolution favorable des négociations.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Les investisseurs américains réagiront à un série de publications d’entreprises et devraient sanctionner Hasbro, qui perd près de 7% dans les transactions avant l’ouverture après avoir annoncé un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux attentes des analystes.

VALEURS EN EUROPE

En Bourse en Europe, les résultats animent la cote.

Thales perd 3,14%, la plus forte baisse du CAC 40, après avoir annoncé un chiffre d’affaires stable sur les neuf premiers mois de l’année. Le groupe de technologies avait déjà perdu 5,4% vendredi dernier après avoir abaissé son objectif de croissance organique 2019.

Imerys (-11,99%) ferme la marche du SBF 120, le groupe industriel ayant abaissé ses perspectives financières pour 2019 et annoncé la démission de son directeur général.

A la hausse, Just East survole le Stoxx 600 avec un bond de 25,96% après l’annonce d’une offre de rachat par Prosus, concurrente de celle de Takeaway.com.

TAUX

Sur le marché obligataire américain, le rendement des bons du Trésor à 10 ans recule légèrement, à 1,782%, après avoir touché un pic d’un mois à 1,81%.

En Europe, le Bund à 10 ans, taux de référence de la zone euro, perd plus de deux points de base, à -0,37%, dans l’attente des votes sur le Brexit.

Le rendement du BTP Italien à 10 ans perd pour sa part plus de 5 points de base à 1,035% après l’avertissement de la Commission européenne, qui estime que les projets de budget de la France et de l’Italie pour 2020 pourraient enfreindre les règles budgétaires de l’Union européenne.

CHANGES

Le dollar progresse légèrement face à un panier de devises de référence dont l’euro, qui recule un peu, autour de 1,1142 dollar, après avoir atteint lundi un plus haut depuis la mi-août à 1,1179.

La livre sterling perd 0,2% face au dollar comme à l’euro sur fond d’incertitudes autour du Brexit.

PÉTROLE

Les prix du pétrole sont repartis à la hausse, stimulés par l’espoir d’un accord commercial.

Le baril de Brent de mer du Nord gagne 0,5% à 59,27 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,3% à 53,47 dollars.

Édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below