October 18, 2019 / 12:02 PM / a month ago

Calme plat en vue à Wall Street malgré les craintes sur la croissance chinoise

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue sans grand changement vendredi et les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé alors que le ralentissement économique chinois, les doutes sur le Brexit et des avertissements d’entreprises incitent à la prudence. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street proche de l’équilibre. À Paris, le CAC 40 perd 0,3% à 5.655,89 vers 11h30 GMT, pénalisé par la chute de Renault, qui a révisé à la baisse ses objectifs annuels.

Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé. À Paris, le CAC 40 perd 0,3% vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,15% et à Londres, le FTSE prend 0,15%. /Photo d'archives/REUTERS/Stefan Wermuth

À Francfort, le Dax avance de 0,15% et à Londres, le FTSE prend 0,15%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300, l’EuroStoxx 50 de la zone euro et le Stoxx 600 sont stables.

Le climat général est alourdi par le ralentissement de la croissance économique en Chine au troisième trimestre, tombée à un plus de bas de près de 30 ans, dans un contexte de conflit commercial avec les Etats-Unis qui pèse de plus en plus sur la deuxième économie du monde. “Même si la production industrielle et les ventes au détail ont augmenté en Chine, les investisseurs ont été très déçus par le PIB de 6,0% (...) Cela dit, les investisseurs choisissent probablement de limiter leur exposition aux actions européennes avant un week-end chargé,” a déclaré Pierre Veyret chez ActivTrades.

Les inquiétudes sur le Brexit sont toujours d’actualité au lendemain de l’accord entre Londres et Bruxelles. Il doit maintenant être ratifié par la Chambre des communes lors d’une séance extraordinaire samedi.

“Cet accord a encore de grandes chances d’être retoqué par le Parlement britannique. On peut tout à fait envisager une rébellion parlementaire qui obligerait le gouvernement à demander un nouveau délai à l’Union européenne (...) La saga du Brexit est loin d’être terminée”, a commenté Saxo Banque. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Parmi les entreprises ayant publié leur résultats trimestriels, Coca-Cola gagne 1,7% en avant-Bourse, soutenu par un chiffre d’affaires meilleur que prévu.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, plusieurs grandes entreprises ont lancé des avertissements sur leur résultats à commencer par Renault, très lourdement sanctionnés : -12,12%. Le constructeur français a annoncé que ses ventes allaient se contracter sur l’ensemble de l’année et que sa marge serait plus basse que prévu dans l’automobile en raison de difficultés sur certains marchés dans un contexte général défavorable pour le secteur.

Dans son sillage, PSA abandonne 1,37%. L’indice Stoxx de l’automobile perd 1,27%, la plus forte baisse sectorielle en Europe.

Le géant français de l’agroalimentaire Danone perd 7,66% après des résultats trimestriels inférieurs aux attentes et une révision des prévisions de croissance du chiffre d’affaires pour 2019.

Thales souffre aussi (-5,11%) après avoir abaissé jeudi son objectif de croissance organique 2019 et Fnac Darty chute de 11,49% au lendemain de la publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes des analystes.

CHANGES

Calme plat pour l’ensemble des grandes devises sur le marché des changes. L’euro se stabilise à 1,114 dollar et la livre sterling est inchangée face au dollar, non loin du plus haut de cinq mois touché jeudi, à 1,2988, après le nouvel accord sur le Brexit.

Les analystes de BNP Paribas s’attendent à ce que la livre grimpe à 1,33 dollar si l’accord est approuvé samedi au Parlement britannique. En cas de rejet, elle pourrait perdre les gains des derniers jours. La livre a gagné 1,85% depuis le début de semaine et sur le mois, elle a pris environ 5%.

L’indice dollar est stable face à un panier de devises de référence.

TAUX Les échanges s’apaisent également sur le marché obligataire où le rendement des Treasuries à 10 ans évolue autour de 1,767% après un pic la veille à 1,799%. Le Bund à 10 ans varie peu, autour de -0,374%, après un plus haut jeudi à -0,333%.

PÉTROLE

Sur le marché pétrolier, le Brent de mer du Nord remonte au-dessus de 60 dollars le baril et le brut léger américain (WTI) au dessus de 54,50 dollars.

Édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below