October 17, 2019 / 6:06 PM / a month ago

Vivendi évoque de nouvelles marques d'intérêt pour Universal

Vivendi a annoncé jeudi que des investisseurs autres que le chinois Tencent avaient manifesté leur intérêt pour une prise de participation minoritaire au capital de sa maison de disques Universal Music Group (UMG), qui a une nouvelle fois été au troisième trimestre le principal moteur de la croissance du groupe. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé jeudi que des investisseurs autres que le chinois Tencent avaient manifesté leur intérêt pour une prise de participation minoritaire au capital de sa maison de disques Universal Music Group (UMG), qui a une nouvelle fois été au troisième trimestre le principal moteur de la croissance du groupe.

Vivendi, qui cherche à profiter du renouveau de l’industrie musicale avec l’essor de l’écoute en ligne, a annoncé en août être entré en discussions avec Tencent pour lui céder une participation dans UMG susceptible d’atteindre 20% pour une valeur d’entreprise de 30 milliards d’euros.

Les travaux liés à la procédure de due diligence et à la documentation juridique se poursuivent à ce sujet et leur finalisation devrait intervenir dans les prochaines semaines, dit Vivendi.

Le groupe contrôlé par Vincent Bolloré a en outre fait savoir jeudi que “d’autres partenaires”, qu’il n’a pas identifiés, s’étaient manifestés pour éventuellement devenir eux aussi actionnaires minoritaires d’UMG “à un niveau de prix équivalent” à celui envisagé pour Tencent.

Universal, qui compte dans son catalogue des artistes tels que Taylor Swift, Ariana Grande ou les Beatles, a encore tiré le chiffre d’affaires de Vivendi au troisième trimestre avec une croissance organique de 15,7% à 1,8 milliard d’euros.

Le chiffre d’affaires total du groupe au troisième trimestre s’est établi à 3,97 milliards d’euros, en hausse de 7,2%. Le consensus des analystes s’établissait à 3,85 milliards, selon Credit Suisse.

La bonne santé d’Universal contraste avec les difficultés persistantes de Canal+, la deuxième division du groupe, dont le chiffre d’affaires s’est contracté de 0,9% à 1,285 milliard d’euros sur la période juillet-septembre.

Mathieu Rosemain et Sudip Kar-Gupta; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below