October 17, 2019 / 5:50 AM / a month ago

Pernod: Les ventes ralentissent au premier trimestre, impact prévu de la hausse des tarifs US

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a annoncé jeudi une croissance organique de son chiffre d’affaires limitée à 1,3% au premier trimestre de l’exercice fiscal 2019-2020, qui reflète le ralentissement des ventes en Chine et en Inde.

Pernod Ricard a annoncé jeudi une croissance organique de son chiffre d'affaires limitée à 1,3% au premier trimestre de l'exercice fiscal 2019-2020, qui reflète le ralentissement des ventes en Chine et en Inde.  /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Lors d’un entretien accordé à Reuters, Alexandre Ricard, le PDG du deuxième plus grand groupe de spiritueux au monde derrière le britannique Diageo, a précisé par ailleurs que la hausse des tarifs douaniers aux Etats-Unis, qui doit être mise en oeuvre vendredi, et qui concerne notamment le whisky écossais ainsi que le vin espagnol, aurait un “impact significatif” sur sa filiale américaine, qui pourrait ainsi procéder à des hausses de prix.

Les Etats-Unis ont obtenu début octobre de l’Organisation mondiale du commerce l’autorisation de surtaxer 7,5 milliards de dollars de produits importés de l’Union européenne dans le cadre du litige lié aux subventions européennes à Airbus.

En août, Pernod Rocard avait dit s’attendre à un premier trimestre morose, pour cause de base de comparaison très élevée en Asie par rapport à l’année précédente.    Pour le premier trimestre clos le 30 septembre, le groupe français, ciblé par le fonds activiste Elliott, qui lui réclame plus de marges et une modification de sa gouvernance, a enregistré un chiffre d’affaires de 2,483 milliards d’euros, soit une croissance organique de 1,3%, contre un taux de 10,4% au T1 2018-2019.

Lors de son entretien téléphonique avec Reuters, le PDG du groupe a déclaré n’avoir aucun élément permettant de dire si le fonds américain était ou non sorti de son capital, un élément qui fait l’objet de spéculations récurrentes.

“Nous poursuivons un dialogue constructif avec Elliott comme avec les autres investisseurs”, a-t-il seulement indiqué.

Le marché a sanctionné ces résultats par un recul de 2,6% à 162,25 euros du titre, qui sous-performe nettement l’indice sectoriel européen (-0,6%) à 9h49.

“Globalement, c’est un peu décevant, même si la base de comparaison est élevé”, observent les analystes de Credit Suisse.

Lors d’une conférence téléphonique, le groupe a indiqué qu’il restait confiant dans ses objectifs à moyen terme en Chine comme en Inde, malgré le ralentissement constaté sur ces deux marchés au premier trimestre.

Le propriétaire du champagne Mumm, de la vodka Absolut et du cognac Martell a déclaré que, malgré un environnement particulièrement incertain, il maintenait sa prévision d’une croissance interne de 5 à 7% du résultat opérationnel courant pour l’exercice 2019-2020, après +8,7% en 2018-2019.

Dominique Vidalon, Jean-Philippe Lefief et Jean-Michel Bélot pour la version française, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below