October 11, 2019 / 11:44 AM / a month ago

Les actions dopées par l'optimisme sur le commerce et le Brexit

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York est attendue en nette hausse vendredi et les Bourses européennes - Londres exceptée pour cause d’envolée de la livre - progressent nettement à mi-séance, profitant à la fois des signes encourageants en provenance de Washington sur le commerce USA-Chine et d’un regain d’espoir de voir l’imbroglio du Brexit démêlé dans les prochaines semaines.

La Bourse de New York est attendue en nette hausse vendredi et les Bourses européennes - Londres exceptée pour cause d'envolée de la livre - progressent nettement à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,93% vers 11h15 GMT, au plus haut depuis le 1er octobre, et à Francfort, le Dax prend 1,8%. A Londres, le FTSE 100 avance de 0,46%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,9% à 1,1%.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,93% à 5.620,84 points vers 11h15 GMT, au plus haut depuis le 1er octobre, et à Francfort, le Dax prend 1,8%. A Londres, le FTSE 100 avance de 0,46%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 1,08%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,23% et le Stoxx 600 de 1,34%. Ce dernier affiche une troisième hausse consécutive et s’achemine vers une progression hebdomadaire d’environ 2% après deux semaines de repli.

Alors que la Chine reste sous la menace d’un nouveau relèvement massif des droits de douane américains dès mardi prochain, un quotidien officiel chinois écrit qu’un accord commercial “partiel” bénéficierait aux deux parties et que les Etats-Unis devraient accepter les propositions actuellement mises sur la table.

Côté américain, Donald Trump a déclaré jeudi, après la première session de négociations à haut niveau entre les deux camps depuis juillet, que les discussions s’étaient “très très bien passées”. Il doit recevoir dans la journée à la Maison blanche le vice-Premier ministre chinois Liu He.

“On saura au cours des 24 heures à venir si un accord limité a été conclu”, explique Robert Carnell, chef économiste d’ING pour l’Asie-Pacifique, ajoutant que “les Etats-Unis défendent apparemment un arrangement sur les changes pour prévenir toute dévaluation compétitive à l’avenir”.

L’heure semble aussi à l’apaisement dans l’autre dossier chaud du moment, celui du Brexit: après les déclarations irlandaises de jeudi sur la possibilité d’un accord avant la date clé du 31 octobre, Bruxelles a fait état d’un entretien “constructif” entre Michel Barnier, le négociateur en chef de l’Union européenne, et Stephen Barclay, son principal interlocuteur britannique.

VALEURS EN EUROPE

Parmi les plus fortes progressions sectorielles du jour, le compartiment des hautes technologies progresse de 3,05%, celui des banques de 3,38% et celui des matières premières de 2,89%.

Le compartiment des médias (+0,11%) est à la traîne, plombé par la chute de 13,76% de Publicis, au plus bas depuis sept ans après un avertissement sur ses résultats.

A Francfort, Hugo Boss chute de 13,27%, le marché sanctionnant un avertissement sur ses ventes.

Renault s’adjuge 3,76% après la confirmation de la révocation de son directeur général, Thierry Bolloré.

Autre valeur dopée par un changement de dirigeant, le géant allemand des logiciels d’entreprise SAP bondit de 7,3% après le départ de Bill McDermott, remplacé par le binôme Jennifer Morgan-Christian Klein.

CHANGES

Les espoirs sur le commerce favorisent les monnaies les plus exposées aux tensions commerciales, comme le dollar australien, qui a touché un plus haut de deux semaines face au dollar américain, et le yuan chinois, qui évolue au plus haut depuis trois semaines.

Parallèlement, les déclarations optimistes sur le Brexit dopent la livre sterling, qui s’apprécie de 1% face au dollar et de 0,7% contre l’euro.

A l’inverse, le yen japonais, actif refuge traditionnel des cambistes, cède du terrain face au dollar et à l’euro.

L’”indice dollar”, qui suit l’évolution du billet face à un panier de référence, recule de 0,25%.

La monnaie unique européenne se traite autour de 1,1035 dollar et se dirige vers une deuxième semaine consécutive de hausse.

TAUX

La hausse soutenue des actions détourne les investisseurs des marchés obligataires, ce qui se traduit par une remontée des rendements de référence: celui du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, a touché son plus haut niveau depuis le 17 septembre à -0,461% et son équivalent américain prend trois points de base à 1,6855%.

La hausse est plus marquée encore pour les rendements britanniques, de l’ordre de six points de base pour les gilts à dix ans à 0,645%. Le dix ans irlandais surperforme de son côté les autres emprunts de la zone euro.

La probabilité estimée d’une baisse de taux de la Banque d’Angleterre reflue avec le regain d’espoir d’un Brexit ordonné: l’hypothèse privilégiée par le marché monétaire est désormais celle d’un assouplissement en décembre de l’an prochain, neuf mois plus tard qu’attendu auparavant.

Selon les chiffres hebdomadaires de Bank of America Merrill Lynch, les fonds obligataires ont enregistré des entrées nettes d’actifs de 11,1 milliards de dollars la semaine dernière tandis que les fonds d’actions subissaient des sorties de 9,8 milliards.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont en hausse de plus de 1,5%, leur plus forte hausse depuis la mi-septembre, après l’annonce par plusieurs médias iraniens, qui citent la Compagnie pétrolière nationale iranienne (NIOC), de tirs de missiles contre un pétrolier de celle-ci en mer Rouge au large du port saoudien de Djeddah.

Le Brent gagne 1,24% à 59,83 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,48% à 54,34 dollars.

Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below