October 1, 2019 / 7:53 AM / 2 months ago

Les actions européennes montent avant les PMI

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse en début de séance mardi dans le sillage de Wall Street et Tokyo, soutenus par les espoirs que suscitent les négociations commerciales à venir entre les Etats-Unis et la Chine avant une nouvelle série d’indicateurs économiques.

Les principales Bourses européennes évoluent en hausse en début de séance mardi dans le sillage de Wall Street et Tokyo. À Paris, le CAC 40 gagne 0,1% vers 07h25 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,33% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,22%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, le CAC 40 gagne 0,1% à 5.683,60 points vers 07h25 GMT après avoir inscrit un plus haut de près de 12 ans à 5.704,93. À Francfort, le Dax prend 0,33% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,22%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,35%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,23% et le Stoxx 600 de 0,15%, au plus haut depuis le 25 juillet.

Ce dernier a inscrit lundi sa meilleure clôture depuis mai 2018 après les déclarations de Peter Navarro, conseiller à la Maison blanche, qualifiant de “fake news” les informations selon lesquelles l’administration Trump souhaitait exclure de Wall Street les entreprises chinoises qui y sont cotées.

Les déclarations de Tim Cook, le PDG d’Apple, sur les ventes des nouveaux modèles d’iPhone ont en outre soutenu les valeurs technologiques.

La journée sera animée entre autres par les chiffres définitifs des enquêtes PMI sur le secteur manufacturier en Europe. “L’accent est sur les chiffres allemands car l’estimation flash marquait un plus bas de plus de dix ans”, souligne David Madden, de CMC Markets.

A suivre aussi: l’indice ISM manufacturier américain, qui devrait, selon le consensus Reuters, traduire un retour à la croissance de l’activité en septembre et les premiers chiffres de l’inflation dans la zone euro en septembre après ceux, inférieurs aux attentes, publiés lundi en Allemagne.

VALEURS

Le compartiment européen des valeurs technologiques gagne 0,94%, la meilleure performance sectorielle du début de séance, après le rebond de 0,75% du Nasdaq. A Paris, Capgemini prend 1,25% et Atos 1,27%.

Dans l’automobile, Renault (+1,48%) et PSA (+1,01%) profitent de la hausse de 16,6% du marché automobile français en septembre, qui a conduit le CCFA, principale fédération du secteur en France, à relever sa prévision de marché pour cette année.

Credit Suisse avance de 0,86% après la publication d’un rapport d’enquête interne qui disculpe son directeur général, Tidjane Thiam, dans l’affaire de la filature mise en place par la banque pour espionner Iqbal Khan, ancien directeur de la branche gestion de fortune recruté en août par le concurrent UBS.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a fini sur une progression de 0,59%, la hausse des valeurs tournées vers l’export avec le repli du yen face au dollar et celle des fournisseurs d’Apple l’ayant emporté sur de nouveaux signes de dégradation de la conjoncture.

Les marchés chinois sont fermés pour la fête nationale; ceux de Chine continentale le resteront jusqu’à lundi prochain inclus.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse, portée par Apple et par la dissipation des nouvelles craintes apparues avant le week-end au sujet du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

L’indice Dow Jones a gagné 96,58 points (+0,36%), à 26.916,83. Le Standard & Poor’s 500, plus large et principale référence des investisseurs, a pris 14,94 points (+0,50%), à 2.976,73. Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a grimpé de 59,71 points, soit 0,75%, à 7.999,34.

Apple a été de loin le principal moteur de la hausse du Dow Jones avec un gain de 2,35%.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, est pratiquement inchangé à -0,535%.

Les rendements obligataires américains ont fini quasi stables lundi, la séance ayant été dominée par des ajustements de positions de fin de mois et de trimestre. Mais celui des Treasuries à dix ans est reparti à la hausse en Asie à 1,7217%, creusant l’écart qui le sépare du rendement à deux ans.

CHANGES

Le dollar poursuit sa hausse et l’indice qui mesure ses fluctuations face à un panier de devises de référence 99,49 évolue au plus haut depuis mai 2017.

L’euro confirme quant à lui son retour sous le seuil de 1,09 dollar pour la première fois depuis près de deux ans et demi après les chiffres inférieurs aux attentes de l’inflation allemande, qui plaident pour une poursuite de l’assouplissement monétaire entamé par la Banque centrale européenne (BCE).

Le dollar australien recule de 0,65% après l’annonce d’une baisse de taux de la Reserve Bank of Australia, la troisième depuis le début de l’année.

PÉTROLE

Les cours du brut sont orientés à la hausse après l’enquête de Reuters montrant que la production de l’Opep est tombée en septembre à 28,9 millions de barils par jour (bpj), son plus bas niveau depuis 2011, avec la chute temporaire des pompages de l’Arabie saoudite liée aux attaques de ses installations.

La production des Etats-Unis a en outre baissé en juillet selon des chiffres officiels américains et celle de la Russie a diminué en septembre, selon des sources de marché.

Le Brent gagne 0,32% à 59,44 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,54% à 54,36 dollars.

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below