September 26, 2019 / 8:14 PM / a month ago

Les craintes liées à "l'affaire ukranienne" font baisser Wall Street

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse de 0,3% jeudi, malgré les propos optimistes du ministre chinois des Affaires étrangères, qui n’ont pas suffi à compenser les inquiétudes suscitées par la procédure de destitution à l’encontre de Donald Trump.

La Bourse de New York a fini en baisse de 0,3% jeudi. L'indice Dow Jones a cédé 79,59 points à 26.891,12. /Photo prise le 18 septembre 2019/REUTERS/Brendan McDermid

L’indice Dow Jones a cédé 79,59 points à 26.891,12.

Le S&P-500, plus large, a perdu 7,25 points, soit 0,24%, à 2.977,62.

Le Nasdaq Composite a reculé de 46,72 points (0,58%) à 8.030,66.

VALEURS

Facebook perd 1,5% en réaction à une information selon laquelle le département américain de la Justice (DoJ) va ouvrir une enquête sur des soupçons d’infraction à la législation antitrust visant le groupe.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse, soutenues par l’accalmie des tensions commerciales, après les déclarations rassurantes de Pékin sur la poursuite des préparatifs en vue des discussions du mois prochain avec les Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,66% à 5 620,57 points. Le Footsie britannique a gagné 0,84% et le Dax allemand a pris 0,44%.

L’indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,55%, le FTSEurofirst 300 de 0,72% et le Stoxx 600 de 0,61%.

TAUX

Le 10 ans américain perd près de quatre points de base, autour de 1,6973%, en raison des incertitudes dues aux soupçons de collusion entre Donald Trump et l’Ukraine.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar gagne 0,16% face à un panier de devises internationales après avoir brièvement souffert de nouvelles informations sur l’affaire ukrainienne.

L’euro perd 0,2%, autour de 1,091 dollar, tout près de son plus bas niveau depuis la mi-2017.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont terminé dans le désordre, jeudi, sur le marché new-yorkais Nymex, après l’annonce de l’envoi de matériel de défense américain en Arabie saoudite, où des installations pétrolières ont été bombardées le 14 septembre.

A la clôture, le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perdait 8 cents, soit 0,14%, à 56,41 dollars le baril. Le Brent gagnait 35 cents (0,56%) à 62,74 dollars.

LES INDICATEURS DU JOUR

Les marchés n’ont pas réagi à la publication du chiffre définitif de la croissance américaine, confirmé à 2% en rythme annualisé pour le deuxième trimestre, et à la petite hausse des inscriptions au chômage.

A SUIVRE VENDREDI :

Vendredi, les investisseurs prendront connaissance notamment des chiffres de la confiance du consommateur en zone euro, des commandes de biens durables et surtout des revenus et dépenses des ménages, statistique qui comprend l’indice des prix “core PCE”, une mesure d’inflation très surveillée par la Réserve fédérale.

Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below