September 26, 2019 / 1:54 PM / 3 months ago

USA: La croissance au 2e trimestre confirmée à 2%

La croissance de l'économie américaine a été confirmée jeudi à 2,0% en rythme annualisé au deuxième trimestre, la plus forte progression de la consommation des ménages depuis quatre ans et demi compensant la baisse des exportations et le ralentissement de la reconstitution des stocks. /Photo d'archives/REUTERS/Timothy Aeppel

WASHINGTON (Reuters) - La croissance de l’économie américaine a été confirmée jeudi à 2,0% en rythme annualisé au deuxième trimestre, la plus forte progression de la consommation des ménages depuis quatre ans et demi compensant la baisse des exportations et le ralentissement de la reconstitution des stocks.

Le chiffre définitif annoncé jeudi par le département du Commerce est conforme à la deuxième estimation, elle-même révisée légèrement à la baisse après 2,1% en première estimation.

Sur le trimestre janvier-mars, la croissance américaine avait atteint 3,1%. Le premier semestre 2019 se solde ainsi par une croissance de 2,6%.

La croissance de la consommation des ménages, qui représente plus de deux tiers de l’activité économique aux Etats-Unis, a atteint 4,6% en rythme annualisé sur avril-juin (4,7% en deuxième estimation), son niveau le plus élevé depuis le quatrième trimestre 2014. Elle avait initialement été estimée à 4,3%.

Les chiffres du département du Commerce montrent aussi que le déficit commercial s’est creusé à 980,7 milliards de dollars au deuxième trimestre contre 982,5 milliards en deuxième estimation. Le commerce extérieur affiche ainsi une contribution négative de 0,68 point de pourcentage à l’évolution du PIB (0,72 point en deuxième estimation).

La croissance des stocks a été révisée légèrement à la hausse à 69,4 milliards de dollars au deuxième trimestre contre 69,0 milliards dans l’estimation précédente. Les stocks ont retranché 0,91 point de pourcentage à l’évolution du PIB, comme lors de l’estimation du mois d’août.

Révisée à 1% (0,6% en deuxième estimation), la baisse de l’investissement des entreprises au deuxième trimestre est la plus forte depuis le quatrième trimestre 2015, ce qui confirme les nuages pesant sur l’économie américaine et alimente la peur d’une récession, très présente sur les marchés financiers.

Lucia Mutikani, Patrick Vignal pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below