September 23, 2019 / 9:43 AM / 2 months ago

Le secteur privé de la zone euro proche de la stagnation

(Reuters) - Principaux résultats provisoires des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat en Europe :

La croissance du secteur privé dans la zone euro a calé en septembre, ce qui justifie la posture extrêmement accommodante adoptée par la Banque centrale européenne (BCE). /Photo d'archives/REUTERS/Ana Maria Arevalo Gosen

* LA CROISSANCE EN ZONE EURO CALE EN SEPTEMBRE

23 septembre - La croissance du secteur privé dans la zone euro a calé en septembre, ce qui justifie la posture extrêmement accommodante adoptée par la Banque centrale européenne (BCE).

L’indice composite, qui combine les données pour le secteur manufacturier et celui des services, est tombé à 50,4 dans sa version “flash”, soit juste au-dessus du seuil de 50 séparant la contraction de la croissance, contre un consensus de 51,9, soit le même chiffre qu’en août.

Comme en Allemagne et en France, le ralentissement provient principalement du secteur manufacturier, dont la contraction dans l’union monétaire se confirme avec un indice à 45,6 contre un consensus de 47,3 et après 47,0 en août.

L’indice des services a baissé lui aussi plus que prévu mais reste en zone de croissance, à 52,0 contre un consensus de 53,3 et après 53,5 en août.

* ALLEMAGNE - CONTRACTION DE L’ACTIVITÉ DU PRIVÉ EN SEPTEMBRE

BERLIN - L’activité du secteur privé en Allemagne s’est contractée en septembre pour la première fois depuis six ans et demi en raison d’une accentuation inattendue de la récession dans le secteur manufacturier et de la décélération dans les services.

L’indice PMI “flash” composite, qui regroupe l’industrie manufacturière et les services, a reculé à 49,1 contre 51,7 en août. Il passe ainsi pour la première fois depuis avril 2013 sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion.

Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient un chiffre de 51,5.

Le sous-indice du secteur manufacturier a plongé à 41,4, son plus bas niveau depuis plus de dix ans. Celui des services a reculé à 52,5 après 54,8 en août, traduisant ainsi une croissance ralentie de l’activité.

* FRANCE - LA CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ RALENTIT EN SEPTEMBRE

23 septembre - La croissance du secteur privé en France a été plus faible que prévu en septembre, montrent les résultats provisoires de l’enquête mensuelle réalisée par IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI).

L’indice composite, qui combine les données pour le secteur manufacturier et celui des services, s’affiche à 51,3 dans sa version “flash” contre un consensus de 52,7 et après 52,9 en août.

Ce chiffre est le plus faible depuis quatre mois mais il se maintient tout de même au-dessus de la barre de 50 qui sépare la contraction de la croissance.

Le ralentissement provient principalement du secteur manufacturier, dont l’indice ressort à 50,3 (consensus 52,7) contre 52,9 le mois précédent.

L’indice des services résiste mieux, même s’il a baissé lui aussi plus que prévu, à 51,6 contre un consensus de 53,2 et après 53,4 en août.

Patrick Vignal et Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below