September 19, 2019 / 8:25 PM / 2 months ago

Wall Street termine en petite baisse, la Fed et la Chine préoccupent

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse de 0,21% jeudi, les investisseurs continuant de digérer la décision de politique monétaire rendue mercredi par la Réserve fédérale, la banque centrale n’ayant pas répondu à leurs interrogations sur l’évolution de sa politique monétaire dans les prochains mois.

La Bourse de New York a fini en baisse de 0,21% jeudi, l'indice Dow Jones cédant 57,99 points à 27.089,09. /Photo prise le 19 septembre 19 2019/REUTERS/Lucas Jackson

Cette prudence s’explique aussi par les incertitudes entourant l’évolution du conflit commercial qui oppose Pékin à Washington alors que les deux pays reprennent leurs négociations ce jeudi aux Etats-Unis.

L’indice Dow Jones a cédé 52,29 points à 27094,79

Le S&P-500, plus large, a pris 0,06 point, soit 0,001%, à 3006,79, après avoir flirté en séance avec ses plus hauts historiques.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 5,49 points (0,07%) à 8.182,88.

Les indices restent très sensibles à la moindre annonce qui pourrait laisser entrevoir une amélioration des relations commerciales sino-américaines.

“Il y a eu du mieux récemment, mais s’il y avait un accord, quel qu’il soit, ce serait un accord très léger, un mini-accord, parce que les positions des Etats-Unis et de la Chine sont encore très éloignées sur les principales questions”, souligne Ben Philipps, directeur des investissements en chef chez EventShares.

VALEURS

Microsoft a su tirer son épingle du jeu et aller à rebours de la tendance, terminant la séance sur une hausse de 1,84% après avoir inscrit un plus haut historique dans la foulée de l’annonce d’un plan de rachats d’actions de 40 milliards de dollars

A la baisse, US Steel a cédé 11,16% après avoir publié mercredi soir un avertissement sur ses résultats.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage n’ont que légèrement augmenté la semaine dernière, l’indice d’activité manufacturière “Philly Fed” est ressorti en baisse moins marquée qu’attendu et les reventes de logements ont enregistré une hausse inattendue, affichant un plus haut de près d’un an et demi.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé en nette progression et tout près de leurs plus hauts du jour, encouragés par les annonces de plusieurs grandes banques centrales et surtout par la progression de Wall Street, dont l’indice phare Standard & Poor’s 500 se rapproche de son plus haut historique.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,68% (38,43 points) à 5.659,08 points, non loin du plus haut en séance de 2019 inscrit le 25 juillet à 5.672,77. A Londres, le FTSE 100 a gagné 0,58% et à Francfort, le Dax a progressé de 0,55%.

L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,7%, le FTSEurofirst 300 0,64% et le Stoxx 600 0,61%.

TAUX

Les rendements des bons du Trésor à 10 ans, comme le 2 ans étaient stables à la clôture de Wall Street.

CHANGES

L’”indice dollar”, qui mesure les fluctuations de la monnaie américaine face à un panier de devises de référence, abandonne 0,21% et l’euro s’apprécie à 1,10 dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole brut américain ont terminé sur une toute petite hausse sur le marché new-yorkais Nymex. Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 a gagné 2 cents, soit 0,03%, à 58,13 dollars le baril.

Le Brent pour livraison en novembre LCOc1 a pris 80 cents (1,26%) à 64,40 dollars.

Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below