September 19, 2019 / 4:30 PM / 3 months ago

L'Europe finit en nette hausse, Wall St s'approche de ses records

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette progression et tout près de leurs plus hauts du jour jeudi, encouragés par les annonces de plusieurs grandes banques centrales et surtout par la progression de Wall Street, dont l’indice phare Standard & Poor’s 500 se rapproche de son plus haut historique.

Les Bourses européennes ont terminé en nette progression et tout près de leurs plus hauts du jour jeudi. À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,68% (38,43 points) à 5.659,08 points. A Londres, le FTSE 100 a gagné 0,58% et à Francfort, le Dax a progressé de 0,55%. /Photo prise le 19 septembre 2019/REUTERS

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,68% (38,43 points) à 5.659,08 points, non loin du plus haut en séance de 2019 inscrit le 25 juillet à 5.672,77. A Londres, le FTSE 100 a gagné 0,58% et à Francfort, le Dax a progressé de 0,55%.

L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,7%, le FTSEurofirst 300 0,64% et le Stoxx 600 0,61%.

Au lendemain de l’annonce sans surprise d’une baisse de taux par la Réserve fédérale américaine, la Banque du Japon (BoJ), la Banque nationale suisse (BNS) et la Banque d’Angleterre (BoE) ont successivement laissé leurs taux inchangés sans exclure tout à fait de nouvelles mesures d’assouplissement en cas de besoin.

Ces décisions successives, qui dégagent l’horizon des incertitudes sur les politiques monétaires pour quelques semaines, pourraient favoriser la poursuite du mouvement de rotation sectorielle à l’oeuvre sur les marchés d’actions ainsi que des prises de bénéfice sur les obligations d’Etat, estiment certains analystes.

“Les actions montent avec le retour d’un certain sentiment d’optimisme sur les marchés d’actions”, constate David Madden, de CMC Markets. “La crainte liée aux attaques en Arabie saoudite s’est dissipée et la Réserve fédérale a baissé les taux hier soir”.

VALEURS

En Europe, les valeurs bancaires ont profité à plein des déclarations de la Fed qui réduisent la probabilité estimée d’une nouvelle baisse de taux dans les prochains mois.

L’indice Stoxx du secteur a pris 1,87% après trois séances consécutives de repli. A Paris, Société générale (+2,71%), Crédit agricole (+1,95%) et BNP Paribas (+2,16%) figurent parmi les meilleures performances du CAC 40.

Plus forte progression du Stoxx 600, le courtier en ligne britannique IG Group a bondi de 10,27% après l’annonce d’une hausse de son portefeuille de clients et d’une amélioration de ses volume d’activité.

Casino a gagné 2,29% après un article des Echos évoquant une vente de l’enseigne Leader Prix à Aldi pour environ 400 millions d’euros.

A la baisse, le sidérurgiste ArcelorMittal a perdu 4,78% après l’avertissement sur résultats de son concurrent américain US Steel.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait elle aussi en hausse: le Dow Jones gagnait 0,35%, le Standard & Poor’s 500 0,39% et le Nasdaq Composite 0,65%.

Le S&P-500 évolue à moins de 0,5% de son record du 26 juillet (3.027,98 points).

Parmi les principaux contributeurs à la hausse, Microsoft prend 1,96% et a inscrit un plus haut historique après l’annonce d’un plan de rachats d’actions de 40 milliards de dollars.

A la baisse, US Steel cède 11,37%.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage n’ont que légèrement augmenté la semaine dernière, l’indice d’activité manufacturière “Philly Fed” est ressorti en baisse moins marquée qu’attendu et les reventes de logements ont enregistré une hausse inattendue, affichant un plus haut de près d’un an et demi.

CHANGES

Le dollar est orienté à la baisse face au yen, au franc suisse et à l’euro après les annonces des banques centrales, considérées par beaucoup de cambistes comme globalement moins favorables qu’attendu à un nouvel assouplissement des politiques monétaires.

L’”indice dollar”, qui mesure les fluctuations de la monnaie américaine face à un panier de devises de référence, abandonne 0,18% et l’euro s’apprécie à 1,1044 dollar.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans a fini la journée en légère baisse à -0,507% mais la séance européenne a surtout été marquée par la hausse des rendements italiens après les résultats très inférieurs aux attentes de la nouvelle opération de refinancement à plus long terme ciblée (TLTRO) de la Banque centrale européenne (BCE).

Le rendement italien à deux ans est monté jusqu’à -0,18% avant de revenir sous -0,2%.

Les TLTRO sont parfois utilisées comme une opportunité d’opérations de portage pour financer des achats d’obligations offrant des rendements plus élevés, comme la dette italienne.

Sur le marché obligataire américain, le rendement des titres à dix ans recule autour de 1,775%.

PÉTROLE

Après les deux séances de repli qui ont suivi une envolée de près de 15% lundi, les prix du baril sont repartis à la hausse, les craintes de tensions sur l’offre mondiale ayant repris le dessus.

Le Brent gagne 1,48% à 64,54 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,64% à 58,48 dollars.

Oxford Economics a relevé sa prévision de cours du Brent au quatrième trimestre de 59 à 65 dollars en citant la montée des risques géopolitiques.

Marc Angrand, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below