September 19, 2019 / 8:29 AM / 25 days ago

Les Bourses en Europe hésitent après le flou de la Fed

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes se cherchent une tendance jeudi en début de séance, l’absence de clarté de la part de la Réserve fédérale américaine sur la trajectoire de sa politique monétaire préoccupant les investisseurs.

Les principales Bourses européennes se cherchent une tendance jeudi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,24% vers 07h25 GMT. À Francfort, le Dax grappille 0,07% et à Londres, le FTSE cède 0,23%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 prend 0,24% à 5.634,02 points vers 07h25 GMT. À Francfort, le Dax grappille 0,07% et à Londres, le FTSE cède 0,23%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,21%, le FTSEurofirst 300 perd 0,06% et le Stoxx 600 progresse de 0,14%.

La Fed a réduit mercredi son principal taux d’intérêt directeur de 25 points de base, sa deuxième baisse en moins de deux mois, mais elle a donné peu d’indices sur ses intentions pour les prochains mois.

Trois des dix membres du Federal Open Market Committee (FOMC) disposant d’un droit de vote se sont en outre prononcés contre la baisse de taux d’un quart de point, l’un d’eux prônant une baisse d’un demi-point et deux autres le statu quo.

“La Fed a consenti une nouvelle baisse de taux de 25 points de base mais a délivré un message confus en révisant à la hausse sa prévision de PIB tout en se disant préoccupée par la croissance et en ignorant complètement le récent réveil de l’inflation”, commente James Knightley, chef économiste d’ING, qui relève en outre l’absence de consensus au sein de l’institut d’émission sur la nécessité de baisses de taux supplémentaires.

VALEURS

Les variation sectorielles sont limitées dans les premiers échanges, avec une exception pour les ressources de base, dont l’indice Stoxx perd 0,48% avec notamment à Paris un recul de 3,15% pour ArcelorMittal, la plus forte baisse du CAC.

A la hausse, Richemont (+1,46%) et Swatch (+1,21%) rebondissent après avoir reculé mercredi sur des avis défavorables d’analystes sur fond de tensions à Hong Kong, marché capital pour le secteur du luxe.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,38% après la décision de la Réserve fédérale américaine de baisser ses taux et la promesse de la Banque du Japon d’étoffer bientôt ses mesures de soutien à l’économie.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) cède 0,6%, pénalisé par un repli de plus de 1% de la Bourse de Hong Kong à l’approche de la clôture.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini mercredi en ordre dispersé mais au-dessus de ses plus bas du jour après les annonces de la Fed.

L’indice Dow Jones a gagné 36,28 points, soit 0,13%, à 27.147,08 après avoir cédé jusqu’à plus de 0,7% juste après le communiqué de la banque centrale et le Standard & Poor’s 500, plus large, a pris 1,03 points, soit 0,03%, à 3.006,73 après un plus bas à 2.978,57 (-0,9%).

Le Nasdaq Composite a reculé de 8,62 points, soit 0,11%, à 8.177,39 après avoir abandonné jusqu’à 1,22%.

Les contrats à terme signalent pour l’instant une ouverture en baisse de 0,4%.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à dix ans progresse légèrement, autour de 1,80%, après avoir considérablement réduit ses pertes mercredi en fin de séance. Il était tombé sous 1,75% avant le communiqué de la Fed.

Le deux ans est remonté pour sa part à 1,77% contre 1,680% avant les annonces de la banque centrale, ce qui se traduit par un aplatissement de la courbe des taux, qui menace de s’inverser à nouveau.

Les nouvelles prévisions des responsables de la Fed (le “dot plot”) ne suggèrent pas de modification supplémentaire du taux des “fed funds” d’ici à fin 2020 même si sept d’entre eux sur 17 projettent une réduction de 25 points de base de plus avant fin décembre.

Dans les premiers échanges en Europe, le Bund à 10 ans, taux de référence de la zone euro, prend deux points de base à -0,49%.

CHANGES

Les déclarations de la Fed ont profité dans un premier temps au dollar, qui a atteint mercredi soir son plus haut niveau depuis sept semaines face au yen et depuis trois mois face au franc suisse.

L’”indice dollar”, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, est reparti jeudi à la baisse avec la progression du yen, qui bénéficie d’anticipations de mesures d’assouplissement de la part de la BoJ.

Le marché des changes pourrait réagir dans la journée aux annonces attendues de la Banque nationale suisse et de la Banque d’Angleterre.

PÉTROLE

Les cours du brut s’équilibrent après le repli entamé mardi à la suite des déclarations de l’Arabie saoudite sur un retour prochain à la normale de sa production après les attaques de samedi visant ses installations.

Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) se traite autour de 58,10 dollars le baril. L’échéance novembre sur le Brent autour de 63,59 dollars.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below