September 18, 2019 / 8:42 AM / a month ago

Les Bourses en Europe font du surplace en attendant la Fed

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes bougent à peine mercredi en début de séance, les investisseurs retenant leur souffle avant le verdict de la Réserve fédérale, qui devrait annoncer à 18h00 GMT une baisse de taux d’un quart de point de pourcentage, la deuxième de l’année.

Les principales Bourses européennes bougent à peine mercredi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,05% vers 07h20 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,06% et à Londres, le FTSE perd 0,2%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 cède 0,05% à 5.612,73 points vers 07h20 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,06% et à Londres, le FTSE perd 0,2%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro grappille 0,03%, le FTSEurofirst 300 cède 0,11% et le Stoxx 600 est inchangé..

Les craintes d’un choc pétrolier après les attaques du week-end contre des installations du géant saoudien Aramco s’apaisent après les déclarations de responsables du royaume promettant un retour rapide à une production normale.

Les tensions politiques n’ont cependant pas disparu, des responsables américains ayant affirmé que les frappes contre Aramco venaient d’Iran.

Autre foyer chaud au Proche-Orient, Israël, où le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui joue sa survie politique, n’est pas parvenu mardi à dégager une majorité claire à l’issue des élections législatives anticipées, selon les sondages réalisés à la sortie des urnes.

Mais le sujet du jour sur les marchés reste la Fed, qui devrait donc annoncer une nouvelle baisse de taux après celle de juillet, la première depuis la crise financière, dans un environnement marqué par la peur d’une récession sur fond de conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Le communiqué de politique monétaire tombera à 18h00 GMT, suivi 30 minutes plus tard de la conférence de presse du président de l’institution, Jerome Powell, dont les indications pour la suite des événements sont très attendues par les marchés.

La probabilité d’une baisse de taux a fondu à 56,5% contre 92% il y a une semaine, selon le baromètre FedWatch de CME Group, mais les analystes de Saxo Banque n’ont aucun doute.

“La baisse de taux par la Fed est acquise et déjà prise en compte par le marché”, écrivent-ils dans une note.

“La baisse des taux sera principalement motivée par des facteurs externes tels que la guerre commerciale et, surtout, le resserrement des conditions de financement à l’échelle mondiale dû à la pénurie de financement aux États-Unis”, écrivent-ils.

VALEURS

En Bourse en Europe, les variarions sectorielles sont modérées dans les premiers échanges.

Les valeurs suisses du luxe souffrent avec des replis de 4,58% pour Richemont et 2,92% pour Swatch, des sources de marché évoquant des commentaires peu favorables d’analystes.

A la hausse, EDF prend 2,32% après avoir dit ne pas avoir à ce stade l’intention de fermer un ou plusieurs réacteurs nucléaires en raison d’anomalies concernant les soudures de certains équipements.

EN ASIE

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,18% dans un climat de prudence avant les annonces de la Fed. L’indice SSEC Composite de la Bourse de Shanghai a pris pour sa part 0,3%, porté par des anticipations de mesures de la banque centrale chinoise visant à favoriser le crédit.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 0,13%.

A WALL STREET

L’indice Dow Jones a terminé mardi en hausse de 33,98 points, soit 0,13%, à 27.110,80 points. Le S&P 500, plus large, a gagné 7,74 points, soit 0,25%, à 3.005,70, à moins de 1% de son record de clôture du 26 juillet dernier. Le Nasdaq Composite a progressé pour sa part de 32,47 points (0,4%) à 8.186,01 points.

Les investisseurs ont été notamment rassurés par les déclarations du président américain Donald Trump assurant qu’il ne voulait pas la guerre ainsi que par celles du ministre de l’Energie saoudien sur la restauration des niveaux de production du royaume..

Les contrats à terme signalent pour l’instant une ouverture des grands indices en léger repli.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans perd 1,4 point de base pour repasser sous 1,80%, reflétant les anticipations d’une baisse de taux aux Etats-Unis.

Dans les premiers échanges en Europe, le Bund à 10 ans, taux de référence de la zone euro, est stable autour de -0,473%.

CHANGES

La situation est calme sur le marché des devises, comme c’est souvent le cas avant les annonces d’une grande banque centrale. Le dollar est stable face à un panier de devises de référence et l’euro perd un peu de terrain, autour de 1,1065 dollar.

La livre sterling pourrait réagir aux chiffres de l’inflation britannique, attendus pour 08h30 GMT.

PÉTROLE

Les deux contrats de référence sur le brut sont orientés modérément à la baisse, autour de 64,50 dollars le baril pour le Brent de mer du Nord et de 59 dollars pour le brut léger américain (WTI).

Édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below