March 12, 2019 / 3:12 PM / in 6 months

Wall Street dans le désordre après l'inflation, le Dow lésé par Boeing

La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé mardi. L'indice Dow Jones perd 0,1% dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500 progresse de 0,22% et le Nasdaq Composite prenait à l'ouverture 0,22%. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé mardi, tiraillée entre la progression modérée des prix de détail, qui conforte l’approche prudente de la Réserve fédérale dans son resserrement monétaire, et la baisse de Boeing qui pénalise à nouveau le Dow Jones.

L’indice Dow Jones perd 24,41 points, soit 0,1%, à 25.626,47 points dans les premiers échanges.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,22% à 2.789,48 points et le Nasdaq Composite prenait à l’ouverture 0,22% à 7.574,41 points.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté en février pour la première fois en quatre mois mais leur hausse a été modeste, avec un taux d’inflation annuel au plus bas depuis près de deux ans et demi, montrent les données publiées mardi par le département du Travail.

Après la statistique, le dollar a légèrement accentué son repli face à un panier de devises internationales et le rendement des obligations du Trésor à 10 ans s’est orienté à la baisse, tombant sous 2,64%.

Aux valeurs, Boeing recule de 3,05%, après avoir déjà perdu plus de 5% la veille, en raison du crash dimanche d’un 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines. Après la Chine et l’Indonésie lundi, la Malaisie, Singapour et l’Australie ont à leur tour suspendu les vols de l’avion dont un autre exemplaire s’était écrasé en Indonésie en octobre.

En Europe, les indices boursiers sont hésitants à l’approche du vote des parlementaires britanniques sur un accord fixant les modalités du Brexit.

La livre sterling s’est brutalement retournée à la baisse à la mi-journée après les déclarations du procureur général britannique qui a estimé que les assurances fournies par les Européens à Theresa May lundi soir ne modifient pas les contraintes légales pesant sur le Royaume-Uni.

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below