December 28, 2018 / 9:28 AM / in 8 months

Les Bourses européennes sont en hausse, séance très calme

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse vendredi, dans le sillage de Wall Street, pour tenter de terminer la semaine sous des auspices plus optimistes malgré les incertitudes.

Les principales Bourses européennes évoluent en hausse vendredi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,34% vers 09h10 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,5% et à Londres, le FTSE avance de 1,37%. /Photo d'archives/REUTERS

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 1,34% à 4.660,03 points vers 09h10 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,5% et à Londres, le FTSE avance de 1,37%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 1,32%, le FTSEurofirst 300 1,29%.

Le Stoxx 600 gagne 1,33% dans des volumes d’échanges, à quelques jours du Nouvel An, représentant seulement 10% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Les investisseurs toujours présents restent toutefois prudents face aux craintes sur le commerce sino-américain, la croissance économique mondiale et la politique américaine.

Dans ce dossier, les deux chambres du Congrès ont tenu une brève séance, jeudi, mais n’ont pris aucune mesure visant à mettre fin au “shutdown” partiel en cours, avant d’ajourner ensuite leurs travaux.

Le “shutdown” a été provoqué par la demande de Donald Trump, à laquelle s’opposent les démocrates mais aussi certains républicains, d’obtenir du Congrès le déblocage de cinq milliards de dollars (4,4 milliards d’euros) pour la construction d’un mur anti-immigration à la frontière américano-mexicaine.

En dépit d’incertitudes toujours prégnants, “les investisseurs devraient néanmoins tenter de jouer le rebond technique avorté” jeudi, estime Mirabaud dans une note.

VALEURS

L’ensemble des secteurs européens sont en hausse. Le secteur de la construction (+1,9%) et de la technologie (+1,8%) signent les deux plus importantes progressions.

Difficile de mettre en lumière une valeur individuelle alors que les volumes d’échanges sont très limités et que les investisseurs se gardent de prendre des positions marquées en faveur ou défaveur d’un titre.

EN ASIE

Pour sa dernière séance de l’année, la Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,31% et a enregistré sa plus forte baisse annuelle en sept ans avec un repli de 12% en 2018.

En Chine, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a gagné 0,4% et l’indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a pris 0,7%.

En revanche, depuis le début de l’année, l’indice de Shanghai a perdu 24,6% tandis que l’indice CSI 300 s’est replié de 25,3% sur la même période.

A WALL STREET

Les actions américaines sont parvenues une fois encore à terminer la séance en territoire positif après avoir passé la majeure partie de la séance en baisse.

L’indice Dow Jones a gagné 1,14%. Le S&P-500, plus large, a pris 0,86% après avoir cédé jusqu’à 2,8% en séance. Le Nasdaq a avancé de 0,38%.

Toutefois, l’absence d’avancées sur le front commercial, du “shutdown”, ainsi que la baisse de la confiance des consommateurs à un plus bas depuis juillet ont limité les gains.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans gagne plus de trois points de base pour remonter à 2,772%, s’éloignant d’un creux de neuf mois touché en milieu de semaine à 2,72%.

En Europe, le 10 ans allemand est en légère progression à 0,23%.

CHANGES

Le yen grimpe de 0,5% face au dollar et le franc suisse est également en hausse, profitant de leur statut de valeur refuge en raison de la volatilité des marchés, des craintes sur le commerce et d’indicateurs économiques décevants en Chine - avec la baisse des bénéfices industriels- et aux Etats-Unis - avec la baisse de la confiance des consommateurs.

Le dollar cède environ 0,1% face à un panier de devises de référence. De son côté, l’euro se stabilise à 1,144 dollar.

“Le contexte général est un peu plus hésitant en matière de prise de risque et le dollar semble en difficulté, du fait de la volatilité des actions américaines”, a déclaré Lee Hardman, chargé de stratégie devises chez MUFG à Londres.

PÉTROLE

Les cours du pétrole, à l’image du marché actions, sont très volatils. Le Brent remonte 53,2 dollars et le brut léger américain s’adjuge près de 2,9% sous la barre de 46 dollars le baril.

Les chiffres hebdomadaires de l’Energy Information Administration (EIA) américaine sont attendus à 16h00 GMT.

Avec Saikat Chatterjee à Londres

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below