December 19, 2018 / 6:00 AM / 8 months ago

FedEx abaisse ses objectifs 2019, le titre chute en après-Bourse

(Reuters) - FedEx a revu en baisse ses perspectives pour l’année 2019 à la suite d’un affaiblissement de l’économie en Europe et du conflit commercial sino-américain qui a accentué le ralentissement de la croissance en Chine.

FedEx a revu en baisse ses perspectives pour l'année 2019 à la suite d'un affaiblissement de l'économie en Europe et du conflit commercial sino-américain qui a accentué le ralentissement de la croissance en Chine. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

Cette annonce a provoqué une chute de 6% du titre du géant américain de la livraison de colis dans les transactions électroniques après la clôture de Wall Street.

“Le commerce mondial a ralenti ces derniers mois et les indicateurs clé annoncent une décélération en cours du commerce mondial à court terme”, a dit son directeur financier Alan Graf.

Des responsables de FedEx ont évoqué le ralentissement au Royaume-Uni dû aux incertitudes sur le Brexit, la récente contraction du produit intérieur brut allemand et le mouvement des “Gilets jaunes” en France qui menace de s’étendre.

FedEx et son concurrent United Parcel Service sont considérés comme des baromètres de l’activité économique américaine et les investisseurs suivent de près tout impact des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Cet avertissement laisse craindre que les Etats-Unis soient à leur tour saisis par un refroidissement de leur économie.

“Cela confirme de nombreuses craintes du marché (...) et c’est probablement la raison pour laquelle la Bourse a tellement baissé”, a souligné Trip Miller, de Gullane Capital.

Le groupe de Memphis a abaissé sa prévision de bénéfice pour l’exercice fiscal 2019 à une fourchette allant de 15,50 à 16,60 dollars par action, contre 17,20 à 17,80 dollars auparavant.

Il a publié pour le deuxième trimestre de son exercice décalé au 30 novembre un bénéfice net de 935 millions de dollars (822 millions d’euros), soit 3,51 dollars par action, contre 775 millions, soit 2,84 dollar par action, un an auparavant.

Son chiffre d’affaires a progressé à 17,8 milliards de dollars, contre 16,3 milliards.

Lisa Baertlein à Los Angeles et Uday Sampath à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below