December 17, 2018 / 2:41 PM / in 9 months

Un dirigeant de Thyssenkrupp à la tête de la coentreprise avec Tata

FRANCFORT/BOMBAY (Reuters) - L’allemand Thyssenkrupp et l’indien Tata Steel ont présenté lundi l’équipe de quatre membres qui prendra les rênes de leur future coentreprise européenne dans l’acier, mettant fin à des mois d’incertitude sur le choix de ce directoire.

L'allemand Thyssenkrupp et l'indien Tata Steel ont présenté lundi l'équipe de quatre membres qui prendra les rênes de leur future coentreprise européenne dans l'acier, mettant fin à des mois d'incertitude sur le choix de ce directoire. /Photo d'archives/REUTERS/Thilo Schmuelgen

Andreas Goss, le patron de la division acier de Thyssenkrupp, prendra la présidence du directoire de la nouvelle entité, qui deviendra ainsi le deuxième producteur européen d’acier après ArcelorMittal.

Hans Fischer, qui dirige actuellement la division européenne de Tata Steel, sera président adjoint du directoire et responsable de la technologie.

Peu avant l’annonce du projet de scission du conglomérat allemand, Thyssenkrupp et Tata Steel ont signé en juin un accord final portant sur la création de cette coentreprise, qui a demandé des années de discussions.

Sandip Biswas, membre de l’équipe dirigeante de Tata Steel, prendra le poste de directeur financier, ont indiqué les deux groupes.

Prema Desai, actuellement directrice financière de la division acier de Thyssenkrupp, complète ce directoire. Elle supervisera la stratégie.

“Ce futur directoire est le bon choix pour construire un numéro deux solide sur le marché européen de l’acier plat”, a déclaré le président du directoire de Thyssenkrupp, Guido Kerkhoff.

Ce projet de coentreprise doit encore recevoir le feu vert de la Commission européenne qui a décidé fin octobre d’ouvrir une enquête approfondie afin de savoir s’il ne réduira pas la concurrence sur le marché des aciers haut de gamme.

L’exécutif européen pense qu’il existe des problèmes de concurrence notamment sur l’acier pour les applications automobiles, l’acier à revêtement métallique et l’acier magnétique à grains orientés.

La décision de la Commission européenne est attendue vers la fin du premier trimestre 2019.

Reuters avait rapporté au début du mois qu’Andreas Goss était le mieux placé pour diriger cette coentreprise.

Christoph Steitz et Promit Mukherjee; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below