December 12, 2018 / 5:45 PM / 3 months ago

L'Europe termine en hausse, la livre grimpe avant le vote de défiance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse mercredi, portées par les perspectives d’apaisement des tensions commerciales et un vent d’optimisme quant à l’issue du vote de défiance contre la Première ministre britannique Theresa May.

La Bourse de Francfort. Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse mercredi. À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 2,15%. Le Footsie britannique a pris 1,08% et le Dax allemand a avancé de 1,38%. /Photo d'archives/REUTERS

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 2,15% à 4 909,45 points. Le Footsie britannique a pris 1,08% et le Dax allemand a avancé de 1,38%.

L’indice EuroStoxx 50 a gagné 1,72%, le FTSEurofirst 300 1,79% et le Stoxx 600 1,69%.

Donald Trump a confié mardi à Reuters qu’il pourrait de nouveau s’entretenir avec son homologue chinois Xi Jinping sur les questions commerciales si cela venait à être nécessaire, et qu’il ne comptait pas imposer de droits de douane supplémentaires sur les produits chinois dans l’immédiat. Le président américain a également fait savoir qu’il était disposé à intervenir auprès du département de la Justice concernant les poursuites judiciaires contre la directrice financière de Huawei, si cela permettait de favoriser la conclusion d’un accord commercial avec la Chine.

Les marchés actions bénéficient également d’une information du Wall Street Journal selon laquelle Pékin se prépare à élargir l’accès des entreprises étrangères à son marché national dans des secteurs stratégiques, ce qui reviendrait à assouplir sa politique de développement industriel de “Made in China 2025”.

“Cette nouvelle est un développement positif”, a déclaré Subadra Rajappa, responsable de la stratégie des taux américains chez Société Générale à New York. “C’est l’un des nombreux points que les États-Unis avaient sur la table des négociations avec la Chine.”

L’autre sujet du jour est le vote de défiance qui menace la Première ministre britannique Theresa May. Le vote des députés conservateurs se déroulera entre 18h00 GMT et 20h00 GMT dans une salle de la Chambre des communes et les résultats seront connus à 21h00 GMT.

Selon un décompte Reuters, au moins 185 des 315 élus conservateurs ont exprimé jusqu’ici publiquement leur soutien à la Première ministre, ce qui devrait permettre à May de rester à son poste à la veille d’un nouveau sommet européen.

CHANGES

Après être tombé à un plus bas de 20 mois dans la matinée, la livre sterling bondit de 1,32% à 1,2649 dollar, alors que les investisseurs se montrent confiants sur l’issue du vote de défiance que doit affronter la Première ministre britannique.

L’euro profite de ce regain d’optimisme et prend 0,44% à 1,1364 dollar.

La devise unique européenne est également soutenue par des espoirs de compromis entre Rome et Bruxelles sur le budget prévisionnel de l’executif italien. Le sous-secrétaire à la présidence du Conseil a déclaré que l’Italie espèrait s’entendre avec le Commission européenne sur un objectif de déficit budgétaire entre 2,0% et 2,2% du produit intérieur brut (PIB), soit un objectif inférieur au 2,4% refusé initialement par Bruxelles.

TAUX

Le rendement du BTP italien à 10 ans est tombé à 2,973%, un plus bas de plus de deux mois et demi, signe du soulagement des investisseurs sur le dossier budgétaire italien qui a contribué à la baisse récente des actions européennes.

Le rendement du Bund à 10 ans, référence pour la zone euro, est monté à 0,28% et le rendement des Treasuries à 10 ans avance, à 2,90%.

VALEURS

En Bourse, l’indice Stoxx du segment bancaire a enregistré l’une des plus fortes hausses de la séance avec un gain de 2,73%. Les perspectives d’accord sur le budget italien ont profité en premier lieu aux valeurs bancaires italiennes, dont l’indice s’est envolé de 3%.

Le secteur a également profité des hausses de Deutsche Bank (+5,81%) et de Commerzbank (+5,61%) après une information de presse selon laquelle le gouvernement allemand travaillerait à faciliter un rapprochement entre les deux premières banques du pays.

Pernod Ricard a signé l’une des plus fortes fortes progressions du CAC 40 (+5,91%) alors que le fonds activiste Elliott a annoncé son entrée au capital et indiqué avoir soumis au PDG du groupe des mesures visant à améliorer sa performance opérationnelle et sa gouvernance.

En repli, le distributeur de téléphonie mobile et d’électronique grand public en difficulté, Dixons Carphone a cédé 5,96% après avoir annoncé une perte imposable semestrielle de 440 millions de livres.

Inditex, propriétaire de Zara, a perdu quant à lui 4,86% après avoir publié un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes en raison d’effets de change défavorables.

A WALL STREET

Le segment technologique (+2,09%), automobile (+2,46%) et de l’énergie (+1,64%) étaient en nette hausse à la clôture des marchés européens, dopés par des espoirs de détente sur le front commercial entre les Etats-Unis et la Chine et la hausse des cours pétroliers.

L’indice Dow Jones et le S&P-500 gagnent ainsi près de 1,5%, tandis que le Nasdaq Composite prend 2,08%.

LES INDICATEURS DU JOUR

Du côté de la macroéconomie, les indicateurs du jour n’ont pas eu d’influence sur la tendance générale.

Aux Etats-Unis, les investisseurs ont pris connaissance d’une stagnation des prix de détail en novembre, freinés par une forte baisse des prix de l’essence mais si l’on exclut les éléments les plus instables, l’inflation reste affirmée avec notamment une hausse des loyers et des coûts des dépenses de santé.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en hausse mais ont réduit leur progression après l’annonce d’une baisse moins forte que prévu des stocks américains de pétrole brut la semaine dernière.

Le Brent évolue au-dessus des 61 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est au-dessus des 52 dollars le baril.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a par ailleurs annoncé qu’elle comblait la baisse des exportations iraniennes imputable à de nouvelles sanctions américaines et qu’elle abaissait sa prévision de demande de ses qualités de brut l’an prochain.

A SUIVRE jeudi :

Les investisseurs seront attentifs à la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), à 12h45 GMT, qui sera suivie d’une conférence de presse, à 13h30 GMT.

LA SITUATION SUR LES MARCHÉS

(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

Avec Gertrude Chavez-Dreyfuss à New York, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below