December 6, 2018 / 6:51 PM / 3 days ago

Les USA sont devenus exportateurs nets de brut et de carburants

(Reuters) - Les Etats-Unis sont devenus la semaine dernière, et ce pour la première fois, exportateur net de pétrole et de carburants, attestant de leur influence grandissante dans ce domaine.

Les Etats-Unis sont devenus la semaine dernière, et ce pour la première fois, exportateur net de pétrole et de carburants, attestant de leur influence grandissante dans ce domaine. /Photo prise le 22 août 2018/REUTERS/Nick Oxford

Les exportations de brut ont bondi dans la semaine au 30 novembre à plus de 3,2 millions de barils par jour (bpj), a annoncé jeudi l’Agence américaine d’information sur l’énergie (Energy Information Administration, EIA).

En combinant la totalité des importations et exportations de brut et de produits raffinés, les Etats-Unis ont exporté en net 211.000 bpj durant la semaine, a précisé l’EIA, dont les statistiques remontent à 1973.

Le pays était habituellement importateur de pétrole brut en raison, entre autres choses, d’une interdiction d’exporter du brut en vigueur depuis une quarantaine d’années et qui a été levée fin 2015 par le président Barack Obama.

Les exportations étaient jusqu’à récemment dominées par des produits tels que l’essence et le gazole mais cela a changé avec la production de gaz et de pétrole de schiste, qui a permis aux extractions américaines d’atteindre un record de 11,7 millions de bpj.

Ce même jeudi, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a conclu un accord provisoire de réduction de la production mais elle attend des nouvelles de la Russie avant d’en préciser l’ampleur, selon deux sources du cartel.

“On dirait que l’EIA a pris l’habitude d’envoyer de mauvaises nouvelles à l’Opep lorsqu’elle est réunie à Vienne”, a dit Joe McMonigke, analyste d’Hedgeye.

Sur l’ensemble de la semaine dernière, les Etats-Unis ont également fait état d’exportations nettes, à hauteur de 4,2 millions de bpj de produits tels que l’essence et le gazole.

Cela étant, la statistique hebdomadaire est souvent sujette à d’amples révisions et ce changement subit ne sera peut-être que momentané.

Les cours du brut léger américain, en fort recul, n’ont guère varié après la publication des chiffres de l’EIA.

David Gaffen; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below