December 4, 2018 / 1:07 PM / 12 days ago

Exxon et Chevron veulent se retirer d'Azerbaïdjan après 25 ans

LONDRES (Reuters) - Exxon Mobil et Chevron cherchent à céder chacun une participation acquise en 1994 dans le plus important gisement pétrolier d’Azerbaïdjan, dans le cadre d’un recentrage de leurs activités aux Etats-Unis.

Exxon Mobil et Chevron cherchent à céder chacun une participation acquise en 1994 dans le plus important gisement pétrolier d'Azerbaïdjan, dans le cadre d'un recentrage de leurs activités aux Etats-Unis. /Photo prise le 24 septembre 2018/REUTERS/Sergio Moraes

Exxon espère obtenir jusqu’à deux milliards de dollars (1,75 milliard d’euros) de la vente de ses 6,8% dans le gisement Azeri-Chirag-Gunashli (ACG), situé en mer Caspienne, selon des sources du secteur.

Dans un communiqué, son compatriote et concurrent Chevron fait savoir qu’il a également décidé de vendre sa participation de 9,57% dans ACG et sa part de 8,9% dans l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC).

Julie King, porte-parole d’Exxon, a déclaré: “Nous ne commentons pas les rumeurs ou les spéculations du marché”.

Socar, la compagnie pétrolière nationale azerbaïdjanaise, également actionnaire du gisement ACG, a déclaré via un parole-parole que “l’information se rapportait à Exxon et que Socar n’était pas concernée”.

Si Exxon et Chevron venaient à se retirer, il n’y aurait plus aucune entreprise américaine dans ce gisement, qualifié lors de son lancement de “contrat du siècle”, en raison de ses importantes réserves et de l’espoir de futures découvertes majeures qui auraient permis à l’Europe de réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole et du gaz en provenance de Russie.

Le groupe britannique BP, avec une participation de 30,4%, est le premier actionnaire du gisement, suivi de Socar (25%), du japonais Inpex (9,3%) et du norvégien Equinor (7,3%). Le turc TPAO, le japonais Itochu et l’indien ONGC Videsh ont des participations plus petites.

Sollicité, BP a dit n’avoir aucune information sur les projets d’Exxon et de Chevron.

Faute de découvertes majeures, les groupes américains se sont progressivement retirés du gisement alors que l’Azerbaïdjan renforçait son contrôle sur ses ressources énergétiques via le groupe public Socar.

Le gisement ACG constitue la principale ressource pétrolière de l’Azerbaïdjan avec une production de 600.000 barils par jour au premier semestre 2018.

Exxon et Chevron se sont recentrés ces dernières années sur le développement du pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten et Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below