December 4, 2018 / 12:46 PM / 9 days ago

Luxe: Chanel renonce à l'utilisation de peaux exotiques

Chanel a annoncé mardi renoncer à l'utilisation de peaux exotiques dans ses collections de mode ou de maroquinerie, estimant que les filières d'approvisionnement ne répondaient pas à ses exigences en matière d'éthique et de traçabilité. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Chanel a annoncé mardi renoncer à l’utilisation de peaux exotiques dans ses collections de mode ou de maroquinerie, estimant que les filières d’approvisionnement ne répondaient pas à ses exigences en matière d’éthique et de traçabilité.

“Il est de plus en plus difficile de se procurer des peaux exotiques correspondant à nos exigences en matière éthique”, souligne la maison de couture française dans un communiqué, ajoutant avoir décidé de “faire évoluer son approche” et de ne plus utiliser de peaux exotiques (crocodile, lézard, serpent, galuchat) dans ses futures créations.

Le positionnement de la griffe sur le créneau du très grand luxe - les prix des sacs en peaux exotiques sont parfois deux à trois fois plus élevés que ceux des sacs en cuir de veau - sera assuré par “une nouvelle génération de produits ultra luxe” s’appuyant sur “la créativité, les matières nobles et innovantes ainsi que sur des finitions exceptionnelles”.

Cette décision de Chanel, qui compte parmi les plus grandes marques mondiales de luxe aux côtés de Louis Vuitton (groupe LVMH), est une première.

Si nombre de grandes griffes ont annoncé avoir renoncé à utiliser de la fourrure animale, comme Gucci, propriété de Kering, ou Burberry, aucune n’avait jusqu’ici décidé de bannir les peaux exotiques de leurs collections.

Cette décision intervient aussi alors que les “millénials”, ces jeunes consommateurs du luxe, sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales et de bien-être animal.

Par ailleurs, le secteur est mis sous surveillance par des organisations non gouvernementales comme la très active association de défense des animaux People of the Ethical Treatment of Animals (Peta).

En 2015, la chanteuse Jane Birkin avait demandé à Hermès de débaptiser l’emblématique sac qui porte son nom pour protester contre les pratiques d’abattage dans une ferme de crocodiles dénoncées par cette association.

Les deux parties avaient finalement réglé leur différend après qu’Hermès eut reconnu un “dysfonctionnement ponctuel” dans une ferme au Texas.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below