December 3, 2018 / 7:15 PM / 9 days ago

Lion Air envisage d'annuler sa commande de Boeing après le crash

La compagnie aérienne indonésienne Lion Air, dont un 737 MAX s'est abîmé en mer en octobre dernier, examine ses commandes auprès de Boeing et n'a pas exclu de les annuler. /Photo d'archives/REUTERS/Matt Mills McKnigh

PARIS/DJAKARTA (Reuters) - La compagnie aérienne indonésienne Lion Air, dont un 737 MAX s’est abîmé en mer en octobre dernier faisant 189 morts, examine ses commandes auprès de Boeing et n’a pas exclu de les annuler alors que ses relations avec l’avionneur américain se détériorent.

Rusdi Kirana, le cofondateur de Lion Air, considère que le constructeur aéronautique cherche à détourner l’attention sur les récents changements survenus sur le 737 MAX en mettant en cause la compagnie indonésienne, sous le coup d’une enquête concernant l’entretien de l’appareil et la formation de ses pilotes.

Rusdi Kirana étudie la possibilité d’annuler les commandes d’appareils que Boeing doit encore lui livrer, ont dit deux sources.

Aucune décision finale n’a encore été prise, mais les discussions sur cette commande restante de 22 milliards de dollars (19,3 milliards d’euros) au prix catalogue témoignent de l’enjeu de l’enquête impliquant le 737 MAX, entré en service l’an dernier.

Lion Air, qui a déjà pris livraison de 197 appareils, attend d’en recevoir 190 autres.

La compagnie indonésienne n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Un porte-parole de Boeing a lui déclaré: “Nous prenons toutes les mesures afin de comprendre parfaitement tous les aspects de cet accident. Nous travaillons en étroite collaboration avec les enquêteurs et toutes les autorités de réglementation concernées. Nous soutenons également notre précieux client à travers cette période très difficile.”

Un rapport préliminaire des enquêteurs indonésiens publié le 28 novembre a montré que le Boeing 737 de Lion Air n’était pas en état de voler même lors de son avant-dernier vol, au cours duquel les pilotes ont rencontré les mêmes problèmes que ceux survenus avant sa chute.

L’autorité de l’aviation civile américaine a déclaré pour sa part le 14 novembre qu’elle étudiait avec Boeing la possibilité de modifier l’informatique, voire la conception, du 737 MAX, à la suite de l’accident.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below