December 3, 2018 / 5:50 PM / 8 days ago

L'Europe termine en nette hausse, la trêve USA-Chine saluée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en nette progression lundi, la trêve commerciale conclue samedi entre Washington et Pékin ayant provoqué une avancée sur l’ensemble des marchés d’actions dans le monde, tout en favorisant un rebond des devises des pays émergents face au dollar.

Les Bourses européennes ont fini en nette progression lundi. À Paris, l'indice CAC 40 a terminé sur une progression de 1%. Le Footsie britannique 1,18% et le Dax allemand 1,85%. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner

Quasiment tous les marchés en Europe ont progressé, même si les gains ont été quelque peu limités en fin de séance. Le Dax allemand, le plus sensible à l’évolution des tensions commerciales du fait du poids important des valeurs industrielles, notamment automobiles, dans l’indice, a mené le mouvement.

À Paris, l’indice CAC 40 a terminé sur une progression de 1% à 5.053,98 points, après un pic à 5.115,13. Le Footsie britannique 1,18% et le Dax allemand 1,85%.

L’indice EuroStoxx 50 1,32%, le FTSEurofirst 300 1,16% et le Stoxx 600 1,03%.

A l’issue d’une rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping en marge du G20 à Buenos Aires, la Chine et les Etats-Unis se sont engagés à ne pas imposer de nouveaux droits de douane sur les importations et à trouver un accord sur le commerce d’ici à 90 jours.

La trêve est le troisième élément permettant un regain d’appétit pour le risque, estime Guillermo Felices de BNP Paribas Asset Management. “Le premier a été la prise en compte d’un ton plus accommodant de Jerome Powell, le deuxième, une politique de stimulation plus agressive en Chine, et le troisième un apaisement des tensions commerciales”, a-t-il dit tout en notant qu’il s’agit d’un cessez-le-feu et non d’une paix durable.

VALEURS

Les secteurs les plus sensibles au commerce ont été les principaux bénéficiaires du rebond général: l’indice Stoxx des ressources de base a progressé de 3,97%, celui de l’automobile de 3,04% et celui de la technologie de 3,04%.

STMicroelectronics (+6,03%), ArcelorMittal (+4,02%) et Valeo (+8,02%) figurent parmi les plus fortes hausses du CAC, suivis de près par le luxe avec Kering (+7,68%) et LVMH (+5,03%).

Les constructeurs automobiles allemands se sont distingués: BMW a grimpé de 4,78%, Daimler de 4,54% et Volkswagen de 2,87%.

En revanche, plusieurs valeurs françaises du tourisme et de la consommation, comme Vinci (-2,20%), Carrefour (-5,79%) et Accor (-0,69%) ont baissé contre la tendance, plusieurs intervenants mettant en avant les craintes sur ces secteurs liés au mouvement national de protestation des “Gilets jaunes”.

À WALL STREET

Au moment de la clôture européenne, les indices américains étaient aussi orientés en hausse, avec des gains de l’ordre de 0,5% pour le Dow et le S&P-500 et de plus de 1% pour le Nasdaq.

Comme en Europe, les ressources de base (+0,82%) et industrielles (+1%), notamment le compartiment automobile, sont parmi les premiers à bénéficier de la trêve.

Plusieurs constructeurs automobiles ont annoncé une baisse de leurs ventes de voitures neuves aux Etats-Unis en novembre, en raison d’une hausse des prix et des taux d’intérêt sur fond de désaffection croissante pour les berlines.

LES INDICATEURS DU JOUR

Après l’annonce dans la matinée d’un ralentissement de la croissance de l’activité manufacturière dans la zone euro en novembre au plus bas depuis plus de deux ans, l’indice ISM manufacturier américain a fait ressortir une accélération de la croissance, contrairement aux attentes.

En revanche, les dépenses de construction aux Etats-Unis ont baissé pour le troisième mois de suite en octobre avec une contraction des projets dans le privé.

CHANGES

Le dollar perd du terrain, les devises moins sûres, affectées récemment par les tensions entre les Etats-Unis et la Chine, revenant sur le devant de la scène à la suite de la trêve commerciale conclue entre les deux pays.

L’indice mesurant l’évolution du dollar face à un panier de devises de référence recule de 0,37%. L’euro en profite pour rebondir autour de 1,1360 dollar, après un pic à 1,1380.

La livre sterling ne profite pas de la faiblesse du billet vert et a touché son plus bas niveau depuis fin octobre dans un climat d’inquiétude croissante liée au vote du Parlement britannique sur le Brexit, prévu le 11 décembre.

TAUX

Privés de leur attrait de valeur refuge par le regain d’appétit pour le risque après l’accord USA-Chine, les rendements des Treasuries américaines ont d’abord progressé, celui du papier à 10 ans de référence remontant à 3,05% au plus haut, avant de repartir à la baisse pour retomber sous 3%.

Le mouvement a été similaire en Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans remontant à 0,347% pour finir la journée à 0,302%.

L’intervention du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, devant la Commission économique mixte du Congrès, prévue mercredi, a été reportée à une date ultérieure à la suite du décès de l’ancien président George H.W. Bush.

Jerome Powell a adopté un ton plus accommodant mercredi dernier, affirmant que les taux étaient “juste en dessous” du niveau neutre, semblant signaler que la Fed s’approche de la fin de son cycle de relèvement des taux.

Une hausse des taux de la Fed est largement attendue lors de sa prochaine réunion des 18 et 19 décembre, mais les traders sur le marché a terme des taux ne tablent plus désormais que sur une seule hausse de taux en 2019.

PÉTROLE

La trêve commerciale entre les Etats-Unis et la Chine favorise un fort rebond des cours du brut, qui ont perdu le mois dernier plus de 20% en raison de craintes d’un ralentissement de la demande. Les opérateurs de marché continuent par ailleurs d’anticiper une réduction de la production qui pourrait être décidée lors de la réunion de l’Opep à Vienne le 6 décembre.

Le baril de Brent gagne 2,22%, à 60,78 dollars, après avoir franchi les 62 dollars en séance, alors qu’il évoluait vendredi sous les 60 dollars. Le brut léger américain (WTI) grimpe de 2,53% à près de 52,22 dollars, après approché 54 par rapport à un plus bas à 49,41 touché la semaine dernière.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below