August 15, 2018 / 2:10 PM / a month ago

Wall Street ouvre en baisse et le dollar grimpe, retour de l'aversion au risque

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse mercredi, rattrapée par les inquiétudes sur le front commercial tandis que des indicateurs meilleurs que prévu plaident pour un resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

La Bourse de New York a ouvert en baisse mercredi. Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 0,82%. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

L’indice Dow Jones perd 206,52 points, soit 0,82%, à 25.093,4 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,79% à 2.817,47 points et le Nasdaq Composite cède 0,85% à 7.803,78 points.

La remontée de la livre turque, en hausse de 4,68% face au dollar, ne parvient pas à apaiser les craintes des investisseurs sur le conflit qui oppose les Etats-Unis à la Turquie, à la fois sur le plan diplomatique et sur le front commercial.

La Turquie a en effet annoncé le doublement des droits de douane sur l’importation de plusieurs catégories de produits américains dont les voitures, l’alcool et le tabac. Une décision qui s’ajoute au boycott des produits électroniques américains réclamé mardi par le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Les investisseurs s’inquiètent également des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui a porté plainte devant l’Organisation moondiale du commerce (OMC) au sujet de la surtaxe imposée par Donald Trump sur les panneaux solaires importés de Chine.

“Les marchés reviennent à la prudence. La plainte chinoise fait monter la crise commerciale à un niveau supérieur, ce qui continue à peser sur les marchés comme cela a été le cas ces deux derniers mois”, commente Randy Frederick, responsable des dérivés chez Charles Schwab.

Les industriels Boeing et Caterpillar, deux des valeurs les plus affectées par les tensions commerciales, abandonnent respectivement 1,66% et 2,82%.

Le regain d’aversion au risque se traduit par la baisse des rendements des emprunts d’Etat: celui des Treasuries à 10 ans perd plus de trois points de base sous 2,87%.

Aux changes, le dollar gagne 0,23% face à un panier de devise de référence après avoir légèrement accru ses gains grâce à la hausse plus forte que prévu des ventes au détail le mois dernier aux Etats-Unis, ce qui renforce l’hypothèse d’une croissance économique restée robuste à l’entame du troisième trimestre.

Autre source de satisfaction, la croissance de l’activité manufacturière dans la région de New York a accéléré contre toute attente en août.

De son côté, la productivité américaine a crû à son rythme le plus élevé en plus de trois ans au deuxième trimestre tandis que la production industrielle a légèrement augmenté en juillet.

MACY’S CHUTE DE 9% MALGRÉ SES BONS RÉSULTATS

Les perspectives d’un ralentissement de la croissance économique mondiale et l’annonce par l’Institut américain du pétrole (API) d’une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis pèsent sur les tarifs du brut.

Le Brent évolue autour de 72 dollars - et perd autour de 1,3% - tandis que le brut léger américain laisse 1,51% sous les 67 dollars. Les investisseurs suivront la statistique hebdomadaire de l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) à 14h30 GMT.

Les actions des pétroliers Exxon et Chevron abandonnent respectivement 1,17% et 1,55%.

Les groupes chinois cotés à Wall Street souffrent : Alibaba recule de 3,04%, JD.com de 5,85% et Baidu de 2,67%. Aux craintes sur la demande mondiale et aux tensions commerciales persistantes, s’ajoutent les résultats trimestriels décevants de Tencent.

Macy’s perd 9,73% sur des prises de bénéfice, malgré l’annonce d’une hausse inattendue de ses ventes trimestrielles à périmètre comparable et bat le consensus pour le troisième trimestre consécutif à la faveur de la forte performance de ses activités. Le groupe de grands magasins avait gagné plus de 66% depuis le début d’année.

Ses concurrents Kohls recule de 4,81%, JC Penney de 6,44% et Nordstrom de 4,45%.

Au moment de l’ouverture, les Bourses européennes sont dans le rouge: le Stoxx 600 perd 1,11% et le CAC 40 à Paris 1,33%.

Amy Caren Daniel, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below