August 15, 2018 / 8:59 AM / 3 months ago

Grande-Bretagne: Première accélération de l'inflation cette année

par William Schomberg et Andy Bruce

L'inflation britannique s'est accélérée en rythme annuel au mois de juillet, pour la première fois depuis le début de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

LONDRES (Reuters) - L’inflation britannique s’est accélérée en rythme annuel au mois de juillet, pour la première fois depuis le début de l’année, dans un contexte de stagnation du pouvoir d’achat des ménages.

Les prix à la consommation ont augmenté de 2,5% sur un an le mois dernier, comme prévu, après une inflation qui s’était maintenue au rythme de 2,4% au cours des trois mois précédents, a annoncé mercredi l’institut national de la statistique (ONS).

C’est la première fois depuis novembre que l’inflation s’accélère en rythme annuel, ce qui reflète la lenteur de la reprise du pouvoir d’achat pour de nombreux ménages.

L’indice des prix à la consommation (CPI) avait atteint 3,1% en novembre, son plus haut niveau depuis cinq ans.

Des données publiées mardi par l’institut national de la statistique (ONS) ont montré mardi que la croissance annuelle des rémunérations, bonus inclus, a ralenti au deuxième trimestre à 2,4%, son plus bas niveau depuis neuf mois.

En relevant le 2 août son principal taux directeur pour la deuxième fois seulement depuis la crise financière de 2008, la Banque d’Angleterre (BoE) prévoyait que l’inflation atteigne 2,6% en juillet avant de refluer.

La banque centrale s’attend à ce que l’inflation revienne juste au-dessus de son objectif de 2% dans deux ans à la faveur d’un resserrement monétaire graduel mais de nombreux économistes pensent que l’inflation sera plus faible que prévu par le BoE.

L’inflation en juillet a été tirée par les prix des jeux vidéos - une composante souvent volatile - et par les tarifs de transport, tandis que les prix dans l’habillement ont reculé.

Les données de l’ONS semblent en outre annoncer de nouvelles pressions sur les prix de détail à l’avenir.

Dans le secteur manufacturier, les coûts des matières premières - dont beaucoup sont importées - ont augmenté de 10,9% par rapport à juillet 2017, la plus forte hausse depuis plus d’un an, avec la hausse de plus de 50% des prix du pétrole.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que le coût des matières premières augmente de 10,4%.

Quant aux industriels, ils ont augmenté leurs prix de 3,1% en juillet, contre 3,3% en juin, mais ce pourcentage est supérieur au consensus de 3,0% établi par Reuters.

L’ONS a également annoncé que le prix des logements en juin avait augmenté de 3,0% en rythme annuel au Royaume-Uni contre 3,5% en mai, la plus faible hausse depuis août 2013. Les prix à Londres ont baissé de 0,7%, la plus forte baisse depuis septembre 2009, période marquée une crise financière mondiale.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below