August 8, 2018 / 4:49 PM / in 3 months

Macquarie envisage de sortir du réseau allemand Open Grid Europe

Macquarie étudie des options stratégiques pour sa participation dans Open Grid Europe (OGE), le premier gestionnaire de réseau de transport gazier en Allemagne, a-t-on appris auprès de trois sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/David Gray

FRANCFORT (Reuters) - Macquarie étudie des options stratégiques pour sa participation dans Open Grid Europe (OGE), le premier gestionnaire de réseau de transport gazier en Allemagne, a-t-on appris auprès de trois sources proches du dossier.

OGE pourrait être valorisé environ 4,5 milliards d’euros en cas de cession.

La réflexion n’en est encore qu’à ses débuts et le groupe australien pourrait encore décider de conserver sa participation, ont souligné les sources.

Le comité d’investissement du fonds d’infrastructure MEIF4 (Macquarie European Infrastructure Fund 4) de Macquarie se réunira le mois prochain pour faire le point sur le dossier, a dit l’une des sources.

OGE était le tout premier investissement du fonds, qui a depuis multiplié les acquisitions d’actifs énergétiques et de tours de communication en Europe.

OGE, qui gère un réseau de quelque 12.000 km, avait été vendu par la compagnie d’électricité allemande E.ON en 2012 à un consortium d’investisseurs pour 3,2 milliards d’euros. MEIF4 en avait récupéré environ 24%, le reste étant partagé entre le fonds de pension canadien British Columbia Investment Management (32,15%), le fonds souverain d’Abou Dhabi Abu Dhabi Investment Authority (24,99%) et le réassureur allemand Munich Re (18,73%).

GRTgaz, exploitant du plus long réseau de transport de gaz naturel en Europe et filiale d’Engie, a été considéré par le passé comme un prétendant potentiel pour OGE, ont dit les sources, ajoutant que Macquarie solliciterait aussi probablement des fonds d’infrastructure, fonds de pension et fonds souverains s’il se décidait à vendre sa participation.

Les autres propriétaires d’OGE n’envisagent pas actuellement de céder leurs parts, a précisé une des sources.

Macquarie, British Columbia Investment Management, Abu Dhabi Investment Authority, Munich Re et Engie n’ont pu être joints pour un commentaire ou n’ont pas souhaité réagir.

Arno Schütze et Christoph Steitz, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below