August 2, 2018 / 1:42 PM / 2 months ago

Ross tempère l'impact de nouveaux droits US sur les produits chinois

WASHINGTON (Reuters) - Les nouveaux droits de douane que les Etats-Unis menacent d’imposer sur près de la moitié des produits importés de Chine n’auront qu’un faible impact sur l’économie chinoise et ne provoqueront pas de catastrophe, a estimé jeudi le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross.

Les nouveaux droits de douane que les Etats-Unis menacent d'imposer sur près de la moitié des produits importés de Chine n'auront qu'un faible impact sur l'économie chinoise et ne provoqueront pas de catastrophe, a estimé jeudi le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross. /Photo prise le 18 juillet 2018/REUTERS/Leah Millis

“Ce n’est pas de nature à provoquer un cataclysme”, a-t-il dit dans une interview à Fox Business News, en expliquant que des droits de douane de 25% sur 200 milliards de dollars de produits chinois, cela n’équivaudrait qu’à 50 milliards de dollars par an, soit moins d’un pour cent de l’économie chinoise.

Pour le secrétaire américain, Donald Trump “estime aujourd’hui que le moment est sans doute venu d’accentuer la pression sur la Chine pour qu’elle modifie son comportement”.

De son côté, Pékin a exhorté jeudi les Etats-Unis à retrouver la raison dans le différend commercial entre les deux pays, Pékin réagissant à l’hypothèse avancée par l’administration Trump d’imposer des droits de douane de 25% à l’équivalent de 200 milliards de dollars (171 milliards d’euros) de produits chinois importés.

Mercredi, des responsables américains avaient précisé que la possibilité de porter à 25% les droits de douane - contre 10% envisagés initialement - avait pour objectif d’inviter la Chine à changer de comportement.

LISTE DE PRODUITS

Les pressions de Washington sur le commerce ne marcheront pas et Pékin privilégie toujours le dialogue pour surmonter les contentieux dans ce domaine, a déclaré mercredi lors d’un point de presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang.

Dès le mois dernier, le gouvernement chinois avait prévenu qu’il répondrait du tac au tac à toute hausse des barrières douanières.

Le gouvernement américain a publié le mois dernier une liste des produits qui vont être assujettis à des tarifs douaniers élevés, dont des centaines de produits alimentaires, ainsi que le tabac, le charbon, les produits chimiques ou encore les composants électroniques.

Le délégué américain au Commerce, Robert Lighthizer, avait annoncé à cette occasion que les droits de douane seraient de 10%.

Entre-temps, les Etats-Unis ont conclu une trêve commerciale avec l’Union européenne lors d’un entretien entre Donald Trump et Jean-Claude Juncker, et Washington a fait savoir que les Européens s’étaient engagés à cette occasion à l’aider à faire pression sur la Chine.

Donald Trump a averti qu’à terme, plus de 500 milliards de dollars (425 milliards d’euros) de produits chinois, soit la quasi-totalité des importations américaines en provenance de Chine, pourraient être taxées.

Lisa Lambert, Steve Holland et David Lawder à Washington, Ben Blanchard à Pékin; Tangi Salaün, Nicolas Delame et Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below