August 2, 2018 / 11:21 AM / in 4 months

AF-KLM: Pas d'annonce sur la gouvernance avant fin août-sources

PARIS (Reuters) - L’annonce de la nouvelle gouvernance d’Air France-KLM, à la recherche d’un PDG depuis trois mois, n’interviendra pas avant fin août-début septembre, le délai interne fixé fin juillet n’ayant finalement pas pu être tenu, ont déclaré jeudi des sources à Reuters.

L'annonce de la nouvelle gouvernance d'Air France-KLM, à la recherche d'un PDG depuis trois mois, n'interviendra pas avant fin août-début septembre, le délai interne fixé fin juillet n'ayant finalement pas pu être tenu, ont déclaré jeudi des sources à Reuters. /Photo prise le 1er août 2018/REUTERS/Benoit Tessier

En présentant ses résultats trimestriels mercredi, le groupe franco-néerlandais n’a fourni aucune indication nouvelle sur le processus déclenché début mai par l’annonce de la démission de son PDG Jean-Marc Janaillac, à la suite de l’échec d’un référendum sur les salaires chez Air France.

“Il y avait un calendrier initial qui était de dire: on va essayer de faire une annonce avant fin juillet et c’était la volonté du comité des nominations de trouver et d’identifier le candidat à la fin du mois”, a dit l’une de ces sources.

Pendant cette période inédite de crise managériale, la presse a cité les noms du directeur financier de Veolia, Philippe Capron, et de la présidente de la RATP Catherine Guillouard, tandis qu’AccorHotels a révélé début juin vouloir entrer au capital d’Air France-KLM, avant de jeter l’éponge fin juillet face à la complexité du dossier.

“Clairement, tous les épisodes - Accor, les gens qui sont sortis - ça a un peu compliqué le processus, du coup en compliquant le processus, on perd une semaine ou deux et on arrive au 1er août et ça veut dire qu’il ne va rien se passer avant la fin du mois: il faut que tout le monde parte en vacances et rentre de vacances”, a souligné la même source.

Selon latribune.fr, le comité de nomination d’Air France-KLM négocierait avec un candidat nord-américain baignant dans l’univers du transport aérien, sans pour autant être très connu.

Mais le processus n’avait pas suffisamment avancé pour être annoncé mardi soir, à l’issue du conseil d’administration sur les comptes semestriels.

La nomination d’un non-Français à la tête d’Air France-KLM n’est plus un tabou, le groupe s’étant de plus en plus mondialisé après l’entrée à son capital il y a un an de la compagnie américaine Delta Air Lines et de China Eastern, tandis qu’un projet de coentreprise sur l’Atlantique Sud avec Air Europa a été dévoilé mercredi.

“A partir du moment où la recherche est concentrée sur des spécialistes de l’aérien en France beaucoup sont chez Air France ou y ont été. Il y a aussi une question de quelqu’un qui ne soit pas issu du sérail d’Air France pour avoir un peu de neutralité entre KLM et Air France, de rééquilibrer. Ce n’est pas idiot d’aller chercher un peu partout”, a dit l’une des sources.

Air France-KLM s’est refusé à tout commentaire.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below