July 31, 2018 / 3:08 PM / 2 months ago

Wall Street monte, rebond des techs et rumeurs de négociations USA-Chine

(Reuters) - La Bourse de New York rebondit mardi à l’ouverture à la faveur d’un rebond du secteur technologique après son repli accusé lors des dernières séances et de spéculations sur un retour à la table des négociations de la Chine et des Etats-Unis dans le conflit commercial qui oppose les deux puissances mondiales.

La Bourse de New York rebondit mardi à l'ouverture. L'indice Dow Jones gagne 119,04 points, soit 0,47%, à 25 425,87 points dans les premiers échanges. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri

L’indice Dow Jones gagne 119,04 points, soit 0,47%, à 25 425,87 points dans les premiers échanges.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,40% à 2.813,74 points et le Nasdaq Composite prend 0,29% à 7.652,08 points.

Les États-Unis et la Chine tentent de relancer les négociations visant à éviter l’escalade de la guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales, rapporte mardi l’agence Bloomberg en citant deux personnes proches du dossier.

Le gouvernement américain avait publié début juillet une liste portant sur 200 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires qui seront assujettis à des droits de douane, sans riposte de Pékin cette fois.

Sur le marché actions, le secteur technologique regagne prudemment 0,17% après perdu plus de 5% au cours des trois séances précédentes, sous le coup de résultats décevants de Facebook et Twitter notamment.

Le Nasdaq a enregistré lundi sa troisième baisse consécutive de plus de 1% pour la première fois en trois ans.

Les investisseurs attendent désormais Apple, le dernier des FAANG à publier ses résultats, prévus après la clôture. Le titre gagne pour le moment 0,13%.

L’INDICE CORE PCE +1,9% SUR UN AN EN JUIN

Sur le marché des changes, l’indice dollar gagne 0,16% sur les rumeurs de négociations entre la Chine et les Etats-Unis. Il avait auparavant reflué en réaction à la publication d’un indice d’inflation “Core PCE” en hausse de 1,9% en juin, inférieur à l’objectif de 2% de la Réserve fédérale.

La Banque centrale américaine entame mardi une réunion de politique monétaire de deux jours, à l’issue de laquelle elle devrait maintenir ses taux d’intérêt inchangés.

Egalement à l’agenda macroéconomique, les coûts salariaux ont enregistré en variation annuelle leur plus forte hausse depuis 2008 au deuxième trimestre aux Etats-Unis.

Aux valeurs, l’action Pfizer grappille 0,60%, les investisseurs préférant retenir un bénéfice trimestriel meilleur que prévu plutôt que l’abaissement de la prévision de chiffre d’affaires annuel du groupe pharmaceutique, qui met en cause le renchérissement du dollar.

Ralph Lauren gagne 4,58% après avoir publié lui aussi des résultats meilleurs que prévu.

Charter Communications signe l’une des plus fortes hausses du S&P-500 (+5,15%) après sa publication également meilleure qu’attendu.

Chipotle recule de 5,65%, le groupe ayant indiqué la fermeture d’un de ses restaurants dans l’Ohio après des plaintes de clients affirmant être tombés malades.

Avec Amy Caren Daniel, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below