July 31, 2018 / 9:08 AM / 2 months ago

Les Bourses européennes sans tendance, détente sur les taux après la BoJ

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé et sur de faibles variations mardi dans la matinée, les investisseurs digérant des publications de résultats dans un contexte fragilisé par les déboires des valeurs technologiques américaines, tandis que les rendements obligataires se détendent après les annonces de la Banque du Japon (BoJ).

Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé mardi. Le CAC 40 recule de 0,14% vers 08h35 GMT, le Dax perd 0,26% et le FTSE grappille 0,04%. /REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,14% à 5.483,55 points vers 08h35 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,26% et à Londres, le FTSE grappille 0,04%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro est stable, le FTSEurofirst 300 abandonne 0,03% et le Stoxx 600 cède 0,08%.

L’indice Stoxx de la technologie reste sous pression (-0,55%) dans la foulée de la baisse continue du segment à Wall Street. Le Nasdaq Composite a clôturé en baisse lundi soir de plus de 1% pour la troisième séance d’affilée, une première depuis août 2015, et les contrats à terme n’indiquent pour l’heure qu’une très légère hausse à l’ouverture.

Les prévisions décevantes publiées en fin de semaine dernière par Facebook, Intel et Twitter ont conduit les investisseurs à s’interroger sur les perspectives de croissance de ce segment à l’origine d’une grande partie de la hausse des marchés d’actions américains depuis l’an dernier.

Dans ce contexte, la publication des résultats de la dernière composante des FAANG, à savoir Apple, mardi soir après la clôture sera donc suivie avec une grande attention.

REXEL ET VIVENDI PLÉBISCITÉS

En Europe, les publications de résultats se poursuivent également avec des réactions toujours contrastées.

Ainsi Rexel (+7,12%) signe la plus forte hausse du SBF 120 et du Stoxx 600 après l’annonce de résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre.

Le groupe de défense public italien Leonardo bondit de 8,33% en réaction au relèvement de ses prévisions de chiffre d’affaires et de génération de trésorerie pour l’ensemble de l’année.

Vivendi grimpe de 5,05%, les investisseurs saluant des performances meilleures que prévu au premier semestre et l’annonce d’un projet de cession partiel d’UMG.

A l’inverse, Standard Chartered recule de 3,58% à Londres, le marché s’inquiétant de la hausse des coûts de la banque lors du premier semestre.

Legrand abandonne 3,12%, lanterne rouge du CAC 40, en dépit de résultats semestriels jugés solides mais les attentes du marché étaient déjà élevées, font valoir plusieurs gérants et analystes.

Outre le bal des résultats, les investisseurs ont aussi le regard tourné vers les annonces des banques centrales.

LA BOJ RESTE ULTRA-ACCOMMODANTE

La Banque du Japon a quelque peu déçu les anticipations d’une évolution de sa politique monétaire qui signalerait une sortie de son programme de stimulation monétaire massive.

Elle a maintenu mardi ses objectifs de taux “très bas” inchangés tout en annonçant des mesures pour rendre son programme d’assouplissement quantitatif (QE) plus souple.

Conséquence, le yen s’inscrit en baisse mardi face au dollar et le rendement des obligations japonaises à 10 ans a chuté, pour retomber à 0,05% contre un pic à 0,116% plus tôt dans la journée.

Dans la foulée, le 10 ans américain perd plus de deux points de base, à 2,95%, et son équivalent allemand revient à 0,43% après un pic à 0,461% la veille.

Les investisseurs attendent désormais les annonces de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) mercredi et celles de la Banque d’Angleterre (BoE) jeudi.

De son côté, l’euro évolue en légère hausse face au dollar avant les annonces à 09h00 GMT de la première estimation de la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre et de l’inflation pour le mois de juillet dans l’union monétaire.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut évoluent en baisse alors qu’un sondage réalisé par Reuters montre une augmentation de la production de l’Opep en juillet.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below