July 30, 2018 / 11:32 AM / 4 months ago

L'Europe dans le rouge avec les résultats en attendant les banques centrales

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en baisse lundi à mi-séance et Wall Street est attendue sur une note mitigée, affaiblies par des résultats trimestriels jugés décevants, notamment dans le secteur technologique américain, sur fond de prudence avant les réunions de politique monétaire de plusieurs banques centrales cette semaine.

Les Bourses européennes évoluent en baisse lundi à mi-séance et Wall Street est attendue sur une note mitigée, affaiblies par des résultats trimestriels jugés décevants, notamment dans le secteur technologique américain, sur fond de prudence avant les réunions de politique monétaire de plusieurs banques centrales cette semaine. À Paris, le CAC 40 perd 0,16% vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,11% tandis qu'à Londres, le FTSE est inchangé. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, le CAC 40 perd 0,16% à 5.503,07 points vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,11% tandis qu’à Londres, le FTSE est inchangé.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,18%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,27% et le Stoxx 600 0,18%.

A Wall Street, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,1% pour le Dow Jones, stable pour le S&P-500 et en baisse de 0,1% pour le Nasdaq.

Les plongeons boursiers de Facebook jeudi (-18,96%) comme celui de Twitter vendredi (-20,54%) après des résultats et des prévisions jugés décevants ont entraîné un regain d’inquiétude autour de l’ensemble du secteur technologique et du niveau élevé des valorisations.

“Les résultats trimestriels continuent à être globalement bons, mais les marchés semblent particulièrement sensibles à quelques publications négatives, de la part de valeurs technologiques en particulier”, déclare Alessandro Balsotti, chargé de la stratégie et gestionnaire de fonds chez JCI Capital.

Les investisseurs seront, encore plus que de coutume, attentifs aux résultats trimestriels d’Apple mardi et à l’accueil qu’en aura le marché. En attendant, c’est Caterpillar qui publiera ses résultats ce lundi en avant-Bourse.

En Europe, l’une des plus fortes baisses sectorielles revient à l’indice Stoxx de l’alimentation et des boissons qui recule de 1,31%.

Heineken, le deuxième brasseur mondial, perd 4,55%, la plus forte baisse du Stoxx 600, après avoir abaissé son objectif de marge pour l’ensemble de l’année au vu d’un bénéfice inférieur aux attentes au premier semestre.

Air Liquide abandonne 2,42%, le résultat opérationnel et la marge inférieurs aux attentes ayant déçu le marché.

Le titre M6 grimpe de 5,48%, les investisseurs saluant l’annonce du projet de cession du club de football des Girondins de Bordeaux à un prix probable jugé très intéressant.

LES BANQUES CENTRALES AU PROGRAMME DE LA SEMAINE

Outre la saison des résultats, les investisseurs sont également prudents avec la série de décisions de politique monétaire à suivre dans la semaine à commencer par celle de la Banque du Japon (BoJ) mardi, suivie par la Réserve fédérale mercredi et enfin la Banque d’Angleterre jeudi.

“Alors que diverses spéculations sont faites sur la BoJ, nous croyons que la banque centrale ne changera pas de position sur sa politique monétaire”, estime Shin Kadota, stratégiste senior chez Barclays à Tokyo. “Le point central pour nous est de savoir si la Banque du Japon fera allusion à des changements de politique futurs,” ajoute-t-il.

L’euro gagne 0,26% face au dollar qui lui cède 0,2% face à un panier de devises de référence.

Du coté des indicateurs, le sentiment économique s’est de nouveau dégradé en juillet dans la zone euro malgré une amélioration dans les services, montrent lundi les résultats de l’enquête mensuelle de la Commission européenne.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans avance légèrement autour de 2,98% et son équivalent allemand prend trois points de base à 0,44% avant la publication à 12h00 GMT de la première estimation d’inflation en Allemagne pour le mois de juillet.

Les rendements obligataires de la zone euro sont aussi soutenus par l’adjudication réussie d’obligations d’Etat italiennes, dont un nouvel emprunt à dix ans. Cette remontée contribue à peser sur le secteur des services aux collectivités, dont l’indice Stoxx recule de 0,9%.

Avec Danilo Masoni et Tommy Wilkes, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below