July 25, 2018 / 11:57 AM / 21 days ago

GM abaisse sa prévision de bénéfice 2018, l'action chute

DETROIT (Reuters) - General Motors a abaissé sa prévision de bénéfice pour 2018, évoquant la hausse des prix de l’acier et de l’aluminium due aux droits de douane imposés par l’administration Trump.

General Motors a abaissé sa prévision de bénéfice pour 2018, évoquant la hausse des prix de l'acier et de l'aluminium due aux droits de douane imposés par l'administration Trump. /Photo d'archives/REUTERS/Leonardo Benassatto

Le titre perdait 5,5% dans les échanges d’avant-Bourse.

Le premier constructeur automobile américain a indiqué qu’il pourrait probablement compenser en partie l’augmentation des coûts des matières premières et des taux de change défavorables au Brésil et en Argentine, mais qu’ils auraient un impact net d’environ un milliard de dollars (855 millions d’euros) sur le résultat annuel. GM avait précédemment dit que ces coûts représenteraient autour de 500 millions de dollars.

“Notre performance opérationnelle a pâti d’importants obstacles liés aux coûts des matières premières et aux dévaluations en Amérique du Sud”, déclare le directeur financier Chuck Stevens, estimant que l’environnement sera plus compétitif sur le restant de l’année.

Stevens a néanmoins salué une “performance solide” au deuxième trimestre en dépit d’entraves qui se sont développées “tout au long de l’année”. Les coûts additionnels pour l’essentiel sont survenus en Amérique du Nord et “nous avons du travail à faire à ce niveau”, a-t-il dit.

Le constructeur automobile achète la plus grande partie de son acier à des producteurs américains, qui ont relevé leurs prix après les droits de douane sur certains métaux imposés par l’administration Trump.

Aux Etats-Unis, les livraisons aux concessionnaires ont augmenté de 4,6% au deuxième trimestre et GM signale que ses usines de pickups tournent encore à plus de 100% de leurs capacités pour tenter de satisfaire la demande.

Malgré les droits de douane, Stevens estime que la récente réforme fiscale et un chômage bas devraient assurer le dynamisme des ventes qui seraient comparables à celles de 2017, voire en léger repli.

“Nous ne pensons pas que (les droits de douane) auront un impact sur l’industrie américaine en 2018”, a encore dit Stevens. “Ce qui se produira au-delà de 2018, il est difficile de le dire”.

GM a également indiqué que ces coûts plus élevés réduirait son flux de trésorerie disponible ajusté pour l’automobile d’environ un à quatre milliards de dollars contre une prévision précédente de cinq milliards.

GM anticipe désormais un bénéfice de six dollars par action environ, contre 6,30 à 6,60 dollars précédemment.

Il a par ailleurs publié un bénéfice net au deuxième trimestre en baisse mais meilleur que prévu.

Le bénéfice net s’est établi à 2,39 milliards de dollars, soit 1,81 dollar par action, contre 2,43 milliards de dollars (1,89 dollar par action) un an plus tôt. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 1,78 dollar.

Le chiffre d’affaires est ressorti en légère baisse à 36,76 milliards de dollars contre 36,98 milliards de dollars au deuxième trimestre 2017 et un consensus de 36,73 milliards de dollars.

Catherine Mallebay-Vacqueur et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below