July 24, 2018 / 4:26 PM / 4 months ago

Les actions tourbillonnent au bal des résultats

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont salué mardi des publications trimestrielles à leur goût, l’actualité des entreprises parvenant enfin à prendre le pas sur les tensions commerciales dans un climat serein illustré par un net repli de la volatilité.

Les Bourses européennes ont salué mardi des publications trimestrielles à leur goût. À Paris, le CAC 40 a gagné 1,04%. Le Footsie britannique a pris 0,7% et le Dax allemand 1,12%. /Photo prise le 9 mars 2018/REUTERS

À Paris, le CAC 40 a gagné 1,04% à 5.434,19 points. Le Footsie britannique a pris 0,7% et le Dax allemand 1,12%.

L’indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,85%, le FTSEurofirst 300 de 1,02% et le Stoxx 600 de 0,86%.

La saison des résultats trimestriels plaît au marché et lui permet d’oublier pour un temps les inquiétudes liées aux frictions entre les Etats-Unis et leurs partenaires commerciaux.

La Chine a contribué à détendre l’atmosphère en promettant lundi une politique budgétaire plus vigoureuse, ce qui conduit les marchés à anticiper des mesures d’assouplissement monétaire et apaise les craintes d’un atterrissage brutal de l’économie chinoise.

“La deuxième économie du monde a ralenti ces dernières années et les tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis n’ont rien arrangé”, explique l’analyste David Madden (CMC Markets). “La démarche dynamique de la part des autorités chinoises remonte le moral des investisseurs à l’échelle globale.”

Les nouvelles venues de Chine ont été accueillies avec soulagement par les Bourses en Europe, comme en témoigne la progression de l’indice des ressources de base, très exposé au marché chinois, qui a pris 4,78% dans le sillage de la hausse des prix des métaux industriels.

PSA BRILLE

Signe d’un environnement de marché apaisé, l’indice mesurant la volatilité implicite de l’EuroStoxx 50 a reculé de plus de 10%.

La deuxième meilleure progression sectorielle en Europe est pour l’automobile (+2,59%) avec un gros coup de pouce de PSA, qui a bondi de 14,88% après l’annonce de résultats largement supérieurs aux attentes. Renault (+0,61%) a suivi le mouvement.

Le marché a également salué la publication d’UBS, qui a pris 4,32% après avoir fait état d’un bénéfice meilleur que prévu au deuxième trimestre malgré un tassement de ses résultats dans la gestion de fortune, sa principale activité.

Autre gagnant du jour en Europe, la technologie (+0,79%), portée par les bons résultats publiés lundi par Alphabet et mardi par AMS (+3,55%), ce dont a profité également STMicroelectronics (+3,94%).

Même scénario à Wall Street où le Nasdaq (+0,29%) a battu son record en début de séance, aidé par un gain de 4,04% pour Alphabet. A l’heure de la clôture en Europe, le Dow Jones gagne 0,8%.

Sur les 90 entreprises du S&P 500 ayant publié leurs comptes, 82% ont fait état d’un bénéfice meilleur qu’attendu, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Les analystes s’attendent désormais à une croissance de 22% du bénéfice moyen des composants du S&P 500 sur les trois mois à juin, contre une prévision de 20,7% au début du mois.

LES TAUX S’APAISENT

Les rendements des obligations souveraines se stabilisent après avoir grimpé lundi sur des informations faisant anticiper une politique monétaire moins accommodante de la part de la Banque du Japon (BoJ).

Le rendement à 10 ans américain s’équilibre autour de 2,96%, à proximité d’un plus haut depuis la mi-juin touché la veille.

Le 10 ans allemand repasse pour sa part sous 0,4% après avoir franchi lundi ce seuil pour la première fois depuis plus d’un mois.

Le rendement du Bund a été brièvement soutenu dans la matinée par la parution d’un indice PMI flash composite pour l’Allemagne meilleur que prévu en juillet, même si les données sont plus contrastées pour l’ensemble de la zone euro.

Le dollar recule face à un panier de devises de référence dont l’euro, stable autour de 1,169 dollar.

La question du commerce ne devrait pas tarder à revenir dans l’actualité puisque le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s’en entretiendra avec Donald Trump, mercredi à Washington.

Édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below