July 20, 2018 / 6:36 AM / 4 months ago

Plastic Omnium, recentré sur l'auto, confirme ses objectifs

PARIS (Reuters) - Plastic Omnium, désormais recentré sur l’automobile après la conclusion d’un accord pour vendre sa division environnement, a confirmé vendredi ses objectifs de croissance pour 2018 au vu de la demande mondiale en véhicules.

Plastic Omnium, désormais recentré sur l'automobile après la conclusion d'un accord pour vendre sa division environnement, a confirmé vendredi ses objectifs de croissance pour 2018 au vu de la demande mondiale en véhicules. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

L’équipementier automobile a annoncé jeudi soir la signature d’une option de vente pour son activité historique de conteneurs d’ordures ménagères à Latour Capital, co-fondé par l’ancien ministre de l’Economie Alain Madelin, et Bpifrance.

Cette cession, dont les termes financiers n’ont pas été précisés, ainsi que les effets de changes, ont pesé sur le chiffre d’affaires du premier semestre, ressorti en baisse de 1,9% à 3,82 milliards d’euros. En revanche, à périmètre et changes constants, les ventes ressortent en hausse de 4,8%.

“Exclusivement concentré sur le développement de ses activités automobiles (...) Plastic Omnium accentue également son leadership par des acquisitions structurantes, la dernière étant la prise de contrôle opérationnel (...) de la société allemande HBPO”, a déclaré le PDG Laurent Burelle, cité dans un communiqué.

La vente de la division environnement, tout comme la prise de contrôle du leader allemand des modules bloc-avant de carrosserie, où Plastic Omnium était déjà monté de 33,33% à 66,66% en mars, sont programmées pour le second semestre.

Intégrant ce double impact, Plastic Omnium a confirmé ses objectifs de hausse de ses résultats en 2018 - au premier semestre, son bénéfice net a progressé de 9,4% - et notamment celui d’une croissance de son chiffre d’affaires annuel à neuf milliards d’euros, contre huit milliards en 2017.

“Le groupe est désormais un ‘pure player’ automobile”, a ajouté Plastic Omnium dans son communiqué.

Le projet de cession de la branche environnement du plasturgiste, longtemps un serpent de mer chez Plastic Omnium, n’a pas toujours fait l’unanimité au sein de la famille Burelle, fondatrice du groupe qu’elle dirige toujours. Mais l’opération a finalement été décidée dans le cadre du recentrage du groupe sur ses activités automobiles, et annoncée en septembre dernier.

Alors que l’activité poubelles et services associés a connu plusieurs années difficiles à cause des restrictions budgétaires des collectivités locales, la branche auto surfe régulièrement sur la croissance du marché mondial des véhicules, attendue cette année autour de 2%.

Pour profiter davantage encore de cette tendance, Plastic Omnium s’est déjà renforcé en 2016 dans les pare-chocs en rachetant la division de Faurecia spécialisée sur ce segment.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below