July 19, 2018 / 10:54 AM / 5 months ago

Les actions retombent dans le rouge, les matières premières souffrent

PARIS (Reuters) - A l’exception de Londres, les principales Bourses européennes évoluent en baisse jeudi à mi-séance, pénalisées par le plongeon du secteur des ressources de base qui souffrent de la baisse des cours des matières premières dans un contexte de craintes pour l’économie chinoise.

A l'exception de Londres, les principales Bourses européennes évoluent en baisse jeudi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 recule de 0,51% vers 10h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,44% tandis qu'à Londres, le FTSE (+0,12%) profite de la faiblesse persistante de la livre sterling. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

À Paris, le CAC 40 recule de 0,51% à 5.419,92 points vers 10h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,44% tandis qu’à Londres, le FTSE (+0,12%) profite de la faiblesse persistante de la livre sterling.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,11%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,31% et le Stoxx 600 se replie de 0,15%.

A Wall Street, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en baisse de 0,2% à 0,4%, après une séance positive la veille qui a permis au S&P 500 d’atteindre son plus haut niveau en cinq mois.

Mais cet élan ne s’est pas propagé jeudi à l’Asie, où les places chinoises ont été rattrapées par les craintes concernant les tensions commerciales entre Pékin et Washington et leur éventuel impact sur l’économie de la Chine.

La Bourse de Shanghai a cédé 0,51%, dans la foulée du repli du yuan qui est tombé à un plus bas d’un an face au dollar sur le marché onshore comme offshore.

Ces craintes sur la croissance économique de la Chine pèsent sur les cours des matières premières, le pays étant le premier consommateur mondial de la plupart des métaux industriels.

Le cours du cuivre chute de 2,5%, celui du zinc de 3,48% et celui du nickel de 2,28%.

En Bourse, cela se traduit par une baisse de 1,33% de l’indice Stoxx des ressources de base, la plus forte baisse sectorielle en Europe.

ILIAD RIT, PUBLICIS PLEURE

L’indice Stoxx des médias (-1,16%) souffre pour sa part du plongeon de Publicis (-8,92%) après l’annonce d’un recul surprise des revenus du groupe publicitaire au deuxième trimestre.

Cette contre-performance intervient après la publication mardi des résultats trimestriels inférieurs aux attentes de l’américain Omnicom. Dans la foulée, le britannique WPP, qui publiera ses résultats semestriels le 4 septembre, chute de 4,25%.

A contrario, Iliad bondit de 7,74%, les investisseurs saluant le bon démarrage des activités en Italie de la maison-mère de Free. Iliad a annoncé mercredi avoir franchi la barre d’un million d’abonnés en Italie et avoir décidé d’y étendre son offre commerciale à 5,99 euros par mois aux 200.000 prochains abonnés.

Sur le marché des changes, le dollar continue de se renforcer et gagne 0,34% face à un panier de devises de référence. En dépit des tensions commerciales, les investisseurs restent relativement confiants sur l’état de santé de l’économie américaine après l’optimisme affiché par le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell.

L’euro retombe ainsi à ses niveaux de début juillet, juste au-dessus du seuil de 1,16 dollar.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut perdent plus de 1%, pénalisés par l’annonce d’une hausse des stocks et d’une augmentation de la production aux Etats-Unis.

Édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below