July 17, 2018 / 12:24 PM / 2 months ago

Omnicom déçoit avec sa croissance organique, le titre chute

(Reuters) - Le groupe publicitaire américain Omnicom Group a publié mardi un bénéfice du deuxième trimestre supérieur aux attentes, grâce à une hausse de son activité en Europe et à la réforme fiscale aux Etats-Unis, mais sa croissance organique a déçu et le titre chute de 8% à Wall Street.

La croissance organique, mesure suivie de près qui exclut les taux de change et changements de périmètre, est ressortie à 2% alors que les analystes attendaient en moyenne une hausse de 2,3%, selon la firme de recherche FactSet.

Le chiffre d’affaires du groupe new-yorkais, bien qu’en légère hausse, a aussi manqué le consensus.

Le groupe a fait état d’une croissance organique de 11,2% en Europe au deuxième trimestre mais elle a été négative de 0,9% en Amérique du Nord, son principal marché où il a réalisé l’an dernier 57% de son chiffre d’affaires.

Par comparaison, l’Europe a contribué à hauteur de 27% au chiffre d’affaires de 2017.

“La sous-performance persistante en Amérique du Nord embête les investisseurs. OMC (Omnicom) va avoir du mal à surmonter ce revers sur son marché intérieur même s’il se rattrape ailleurs”, juge Steven Cahall, analyste de RBC Capital Markets.

A Wall Street, Omnicom perd 8,22% à 71,68 dollars vers 15h20 GMT, entraînant dans son sillage ses concurrents Interpublic Group of Cos (-4,85%), Publicis (-2,16%) et WPP (-2,51%) sur leurs marchés respectifs.

Les “Big Four” subissent la concurrence croissante de sociétés de conseil comme Accenture, IBM ou Deloitte, qui ont considérablement étoffé leurs activités de marketing ces dernières années, et aussi celle des géants de l’internet Google (groupe Alphabet) et Facebook, en première ligne pour l’utilisation de données numériques.

Lors d’une conférence téléphonique sur les résultats, le PDG John Wren a dit s’attendre à ce que la faiblesse en Amérique du Nord s’atténue “en partie” au deuxième semestre 2008 mais il a ajouté que le dollar fort aurait une incidence d’environ 1% sur le chiffre d’affaires aux troisième et quatrième trimestres.

Omnicom, qui compte parmi ses clients Apple, McDonald’s et Adidas, a fait état d’un bénéfice net de 364,2 millions de dollars (311,2 millions d’euros) pour le deuxième trimestre, soit 1,60 dollar par action, contre 328,6 millions de dollars ou 1,40 dollar par action un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe new-yorkais ressort à 1,60 dollar, six cents de plus que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d’affaires a progressé de 1,8% à 3,86 milliards de dollars, sans atteindre le consensus qui était à 3,89 milliards.

Sonam Rai à Bangalore, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below