July 17, 2018 / 7:59 AM / 4 months ago

Les Bourses en Europe reculent, les résultats de Casino salués

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent légèrement dans le rouge mardi en début de séance, les craintes d’un impact des tensions commerciales sur la croissance mondiale l’emportant sur des publications trimestrielles bien accueillies, notamment celle de Casino.

Les principales Bourses européennes évoluent légèrement dans le rouge mardi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,39% vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,23% et à Londres, le FTSE abandonne 0,03%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

À Paris, l’indice CAC 40 perd 0,39% à 5.388,12 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,23% et à Londres, le FTSE abandonne 0,03%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,4%, le FTSEurofirst 300 de 0,19% et le Stoxx 600 de 0,15%.

L’une des plus fortes hausses dans les premiers échanges est pour le distributeur français Casino (+2,83%), dont la croissance a fortement accéléré au deuxième trimestre grâce au Brésil et qui a confirmé ses objectifs annuels.

La tendance est animée en outre par les changements de recommandation avec notamment un repli de 1,37% pour Orange sur une dégradation de son conseil par Citigroup, qui n’est plus à l’achat sur la valeur.

Même punition pour Rubis (-6,65%) qui ferme la marche du SBF 120 après une note d’Exane BNP Paribas, qui lui enlève deux crans, à “sous-performance” contre “surperformance”.

POWELL VA PARLER

Ailleurs en Europe, Thysenkrupp prend 6,70% à la suite de l’annonce de la démission du président du conseil de surveillance, un peu plus d’une semaine après le départ du président du directoire du conglomérat industriel allemand, soumis à d’intenses pressions de fonds activistes exigeant une restructuration en profondeur.

L’avertissement lancé lundi par le Fonds international (FMI) n’a pas fait grossir le mince appétit des investisseurs pour les actifs risqués.

Dans ses perspectives économiques d’été, le FMI dit attendre toujours 3,9% de croissance mondiale cette année mais estime que le protectionnisme pourrait coûter 0,5 point de produit intérieur brut (PIB) d’ici à 2020.

Les places européennes ont entamé lundi la semaine sans enthousiasme, la baisse du secteur de l’énergie dans le sillage d’un net repli des cours du pétrole effaçant l’effet positif des espoirs d’une poursuite de la croissance des bénéfices des entreprises au deuxième trimestre.

La séance de mardi sera marquée notamment par la publication des chiffres de l’emploi et des salaires au Royaume-Uni (08h30 GMT) en attendant, à partir de 14h00 GMT, l’audition du président de la Réserve fédérale par la commission bancaire du Sénat américain.

LE DOLLAR ET LE PÉTROLE SE STABILISENT

Jerome Powell, qui s’exprimera ensuite mercredi devant la Chambre des représentants, devrait souligner une nouvelle fois la bonne santé de l’économie américaine et renforcer ainsi le scénario de deux hausses de taux encore à venir avant la fin de l’année.

En attendant, le dollar recule un peu face à un panier de devises de référence et le rendement de l’emprunt d’Etat américain à 10 ans s’équilibre autour de 2,86%.

Les cours du pétrole baissent encore après l’annonce de la réouverture des ports libyens, qui devrait gonfler encore une offre très abondante.

La Bourse de Tokyo, qui était fermée lundi pour cause de jour férié, a gagné 0,44%, portée par les valeurs exportatrices, favorisées par un yen faible.

L’indice SSE composite de la Bourse de Shanghai a perdu en revanche 0,6%, pénalisé par le repli des cours du brut, et l’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) abandonne 0,46%.

Les indices de Wall Street ont terminé lundi dans le désordre, le recul du compartiment de l’énergie contrariant l’impact positif des bons résultats trimestriels publiés par Bank of America.

La séance de mardi sera animée par les publications trimestrielles avant la clôture des poids lourds de la cote que sont Goldman Sachs, Morgan Stanley et Johnson & Johnson.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below