July 16, 2018 / 9:07 AM / 4 months ago

Les Bourses européennes entament la semaine sans conviction

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sur une note stable et sans grande conviction lundi dans la matinée, tiraillées entre les espoirs de croissance solide des bénéfices des entreprises au deuxième trimestre et les craintes persistantes entourant le commerce international.

Les principales Bourses européennes évoluent sur une note stable et sans grande conviction lundi dans la matinée. À Paris, l'indice CAC 40 grappille 0,03% à 5.430,86 points vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,11% tandis qu'à Londres, le FTSE recule de 0,11%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, l’indice CAC 40 grappille 0,03% à 5.430,86 points vers 08h40 GMT. La victoire de l’équipe de France de football à la Coupe du Monde n’est guère saluée par les investisseurs, les effets positifs sur l’économie et les entreprises françaises restant difficiles à évaluer.

À Francfort, le Dax avance de 0,11% tandis qu’à Londres, le FTSE recule de 0,11%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro s’octroie 0,16%, le FTSEurofirst 300 prend 0,11% et le Stoxx 600 gagne 0,17%.

En Asie, la tendance a été encore plus mitigée après l’annonce d’un léger ralentissement de la croissance chinoise au premier trimestre. La croissance du PIB de la Chine s’est établie à 6,7% sur la période avril-juin, contre 6,8% au premier trimestre, un chiffre conforme aux attentes.

Toutefois, la production industrielle a enregistré sa plus faible hausse en deux ans sur le seul mois de juin, ce qui alimente les craintes autour des tensions commerciales entre Washington et Pékin.

L’indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 0,61% et le CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a reculé de 0,60%.

La Bourse de Tokyo était fermée ce lundi en raison d’un jour férié.

RISQUE POLITIQUE VERSUS ENTREPRISES

La Chine et l’Union européenne tiendront lundi et mardi des discussions sur les questions commerciales qui pourraient aboutir à un éventuel front commun contre les Etats-Unis après l’instauration par Washington de nouveaux droits de douane.

De son côté, le président américain Donald Trump sera occupé à rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine lors de leur premier sommet, lundi dans la capitale finlandaise Helsinki.

Face aux risques politiques, les investisseurs espèrent que la saison des résultats des entreprises, qui a débuté la semaine dernière aux Etats-Unis et démarrera dans les prochains jours en Europe, constituera un soutien pour les marchés d’actions.

En attendant ces publications, c’est essentiellement l’actualité des entreprises qui anime la cote européenne lundi.

Plus forte hausse du Stoxx 600, le spécialiste britannique des traitements de l’addiction aux opioïdes Indivior s’envole de 33,51% après avoir obtenu une injonction de la justice américaine contre son rival indien Dr. Reddy’s Laboratories. Ce dernier ne pourra pas vendre des versions à bas coûts du traitement phare d’Indivior, le Suboxone, aux Etats-Unis. L’action Reddy’s Laboratories chute de plus de 9% à la Bourse de Bombay.

En tête du SBF 120, Altran se reprend et gagne 4,36% après avoir chuté de 28,21% vendredi en réaction à l’annonce de la découverte de commandes fictives chez sa filiale récemment achetée Aricent.

Le finlandais Kone grimpe de 2,28% après des informations de la presse allemande selon lesquelles le principal actionnaire du groupe aurait discuté avec celui de Thyssenkrupp en vue d’un rapprochement de leurs activités dans les ascenseurs.

POWELL ATTENDU DEVANT LE CONGRÈS

Signe des inquiétudes toujours présentes des investisseurs sur le dossier du commerce international, les secteurs les plus exposés aux récentes tensions évoluent en baisse : l’indice Stoxx des ressources de base perd 0,31%, celui de l’automobile se replie de 0,32% et celui des “techs” abandonne 0,14%.

Sur le marché des changes, le dollar évolue en baisse face à un panier de devises de référence, dont l’euro qui revient sur le seuil de 1,17 dollar.,

Les investisseurs seront attentifs à la publication à 12h30 GMT de l’indice manufacturier “Empire state” aux Etats-Unis pour ce mois-ci ainsi qu’à celle des ventes au détail pour le mois de juin.

Dans son rapport semi-annuel à l’intention du Congrès, publié vendredi, la Réserve fédérale a souligné la robustesse de la croissance économique américaine lors du premier semestre.

Les investisseurs attendent surtout la séance des questions-réponses lors de l’audition du président de la Fed, Jerome Powell, mardi et mercredi devant le Congrès.

Les cours du brut s’inscrivent pour leur part en baisse sur fond de reprise de la production en Libye.

Édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below