July 15, 2018 / 10:30 AM / 4 months ago

AirAsia envisage une double commande à Airbus, à bon prix

FARNBOROUGH, Angleterre (Reuters) - AirAsia discute de l’achat possible de 100 avions A321neo supplémentaires d’Airbus en parallèle aux négociations sur une commande élargie d’A330neo, a-t-on appris de sources industrielles.

AirAsia discute de l'achat possible de 100 avions A321neo supplémentaires d'Airbus en parallèle aux négociations sur une commande élargie d'A330neo, a-t-on appris de sources industrielles. /Photo d'archives/REUTERS/Beawiharta

Le directeur général d’AirAsia, l’entrepreneur malaisien Tony Fernandes, pourrait se rendre la semaine prochaine au salon aéronautique de Farnborough où les deux parties tenteront de surmonter une passe difficile dans leurs relations et s’entendre sur tout ou partie d’une commande complexe de monocouloirs et long-courriers.

Il reste à voir toutefois combien AirAsia sera prête à débourser car la compagnie low-cost, premier client asiatique d’Airbus, pourrait modifier des commandes en cours et se montre intraitable dans la négociation sur les prix, a dit une des sources.

Une autre source a confirmé que l’accord pourrait inclure la conversion d’un nombre important d’avions déjà commandés. AirAsia a commandé déjà 600 appareils, dont les deux tiers restent à livrer.

Airbus s’est refusé à tout commentaire et personne n’a pu être joint chez AirAsia durant le week-end.

AirAsia pourrait commander jusqu’à 100 monocouloirs A321neo d’une valeur de 13 milliards de dollars (11 milliards d’euros) au prix catalogue, ont dit deux sources en confirmant une information de Bloomberg News.

Une troisième source a suggéré que la commande actuelle pourrait être modifiée et complétée par d’autres appareils.

L’ajout de 100 A321neo serait une bonne nouvelle mais les observateurs attendent surtout de voir si AirAsia confirmera son intérêt pour l’A330neo, qu’Airbus a plus de mal à vendre.

Cela fait des mois qu’AirAsia, première compagnie asiatique à bas coûts, envoie des signaux contradictoires sur la confirmation ou non d’une commande de 66 exemplaires de la version remotorisée de l’A330, que Boeing aimerait bien remplacer avec son 787 Dreamliner.

Selon des délégués au salon de Farnborough, Airbus a besoin d’un coup de projecteur sur son A330neo et serait ravi de faire venir Tony Fernandes à ce grand rendez-vous mondial pour confirmer et étoffer sa commande.

Des sources avaient rapporté que les relations entre Airbus et AirAsia s’étaient dégradées à la suite des changements intervenus à la tête de l’avionneur européen et en raison aussi de divergences sur les prix et le calendrier des avances.

Tony Fernandes s’est rendu à Toulouse dernièrement pour des négociations qui n’ont pas permis de sortir le dossier de l’impasse mais Airbus espère toujours un accord à Farnborough..

Selon des sources financières, AirAsia demande des rabais allant jusqu’à 60% pour l’A321neo et des deux tiers pour l’A330neo, alors que le standard pour ce type de contrat est plutôt de l’ordre de 50%.

Tim Hepher, avec les contributions de Victoria Bryan, Anshuman Daga et Jamie Freed, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below