July 7, 2018 / 4:54 PM / in 4 months

Lagarde (FMI) juge indispensable un budget commun de la zone euro

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde (photo) a estimé samedi que l'établissement d'une capacité budgétaire centralisée de la zone euro était indispensable, notamment pour réduire les inégalités entre Etats membres. /Photo prise le 19 avril 2018/REUTERS/Yuri Gripas

AIX-EN-PROVENCE (Reuters) - La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a estimé samedi que l’établissement d’une capacité budgétaire centralisée de la zone euro était indispensable, notamment pour réduire les inégalités entre Etats membres.

Ce projet porté par le président français Emmanuel Macron continue de diviser les Européens et sa concrétisation a été repoussée aux calendes grecques lors du dernier conseil européen, fin juin.

Pour “relancer (la) machine à convergence (...) il faut impérativement mêler des politiques nationales (...) et une capacité budgétaire commune centralisée au sein de la zone euro”, a déclaré Christine Lagarde lors d’une intervention aux rencontres économiques d’Aix-en-Provence.

“Ça nous paraît indispensable pour à la fois être l’expression d’une souveraineté politique affirmée et assumée au sein de la zone euro et parce qu’on ne peut pas laisser (...) la politique de redressement être menée exclusivement par la Banque centrale européenne” comme cela a été le cas ces dernières années après la crise, a-t-elle ajouté.

Face aux réserves exprimées notamment par les conservateurs allemands, elle a précisé que cette capacité budgétaire commune n’avait “pas besoin d’être une espèce de facilité de paiement” et pouvait très bien être mise en place “sans que ça devienne ipso facto une politique de transfert systématique des pays riches à destination des pays pauvres”.

“Elle peut très bien être assortie de conditions de discipline - en termes à la fois de contribution, d’octroi et de remboursement - qui permettent de tenir une politique budgétaire qui soit commune aux Dix-neuf”, a-t-elle précisé.

Angela Merkel a laissé passer plusieurs mois avant de se prononcer sur les propositions d’Emmanuel Macron pour la relance européenne, mais les deux dirigeants sont malgré tout parvenus à un accord mi-juin.

La “déclaration de Meseberg” adoptée par Paris et Berlin prévoit entre autres la mise en place d’un budget de la zone euro à partir de 2021, même si aucun montant n’a été défini.

Leigh Thomas et Myriam Rivet, édité par Eric Faye

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below