July 6, 2018 / 8:02 PM / in 4 months

BP bien placé pour reprendre le pétrole de schiste US de BHP

BP est en bonne position pour reprendre les activités américaines de BHP Billiton dans le pétrole de schiste, après avoir soumis une offre de plus de 10 milliards de dollars (8,51 milliards d'euros), ont rapporté vendredi des sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

(Reuters) - BP est en bonne position pour reprendre les activités américaines de BHP Billiton dans le pétrole de schiste, après avoir soumis une offre de plus de 10 milliards de dollars (8,51 milliards d’euros), ont rapporté vendredi des sources proches du dossier.

Le géant pétrolier britannique et le premier groupe minier mondial pourrait parvenir à un accord dans les semaines à venir, ont-elles ajouté, précisant toutefois que les négociations pourraient encore échouer.

On ignore pour l’heure les termes exacts de la proposition de BP.

Ni BP ni BHP n’ont répondu aux demandes de commentaires.

BHP s’est lancé dans le pétrole de schiste en 2011, au moment où la technique de fracturation hydraulique a provoqué un spectaculaire essor de sa production, et il a investi des milliards de dollars dans cette activité. L’effondrement des cours du pétrole à partir de fin 2014 l’a cependant amené à inscrire dans ses comptes des charges pour dépréciations avant impôts d’environ 13 milliards de dollars (11 milliards d’euros).

L’abandon de cette activité est l’une des principales demandes des actionnaires activistes emmenés par le fonds Elliott Management, qui réclame un changement de stratégie de la part du géant minier.

En 2015, BP a commencé à exploiter ses activités pétrolières aux Etats-Unis au sein d’une entité distincte afin de les rendre plus compétitives. Il a cependant pris du retard dans le pétrole de schiste. Alors que ses concurrents développaient leur activité dans ce domaine, BP se concentrait sur le règlement du dossier Deepwater Horizon. Le coût total de l’explosion de la plate-forme pétrolière en 2010, et de la marée noire qu’elle a provoquée dans le golfe du Mexique, dépasse les 65 milliards de dollars.

Royal Dutch Shell et Chevron sont également sur les rangs pour reprendre ces actifs de BHP.

David French; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below