July 6, 2018 / 7:56 AM / 5 months ago

Airbus relève sa prévision de marché, optimisme sur l'A320neo

LONDRES/PARIS (Reuters) - La flotte mondiale d’avions passagers va plus que doubler pour atteindre 48.000 appareils en 20 ans, avec une croissance du trafic aérien de 4,4% par an, entraînant un besoin de 37.390 avions passagers et cargos neufs, selon les nouvelles prévisions de marché d’Airbus publiées vendredi.

La flotte mondiale d'avions passagers va plus que doubler pour atteindre 48.000 appareils en 20 ans, avec une croissance du trafic aérien de 4,4% par an, entraînant un besoin de 37.390 avions passagers et cargos neufs, selon les nouvelles prévisions de marché 2018-2037 d'Airbus publiées vendredi. /Photo prise le 22 juin 2018/REUTERS/Phil Noble

Le groupe aéronautique prévoit ainsi désormais un marché de 5.800 milliards de dollars (4.950 milliards d’euros) aux prix catalogue sur la période 2018-2037, au lieu de 5.300 milliards pour un besoin de 34.900 appareils il y a un an.

“Les facteurs de croissance comprennent une consommation privée 2,4 fois plus élevée dans les marchés émergents, des revenus disponibles en hausse et un quasi-doublement des classes moyennes à l’échelle mondiale”, a précisé Airbus dans un communiqué.

Pour le segment “small” - où la plupart des avions monocouloirs d’aujourd’hui sont en concurrence et sur lequel Airbus s’est renforcé en prenant le contrôle du programme CSeries de Bombardier - le groupe prévoit un besoin de 28.550 avions neufs, soit 76% de la demande totale prévue.

Selon Airbus, les pays émergents représenteront plus de 60% de la croissance économique et les voyages par habitant seront multipliés par 2,5 pour ces pays.

“Associée à l’évolution des ‘business models’ des compagnies aériennes et à la poursuite de la libéralisation, l’ampleur croissante du transport aérien entraînera une résilience accrue face aux ralentissements régionaux”, a-t-il dit.

Toujours selon Airbus, l’augmentation du rayon d’action et de la capacité des avions grâce aux développements technologiques permet aux compagnies aériennes d’explorer de nouvelles opportunités commerciales tout en restant axées sur la réduction des coûts.

La comparaison avec les précédentes prévisions de marché d’Airbus est compliquée par le choix du groupe d’établir de nouvelles catégories d’appareils, en particulier avec les nouveaux segments “Large (L)” et “Extra-Large (XL)”.

Sur ce dernier, qui inclut les avions de plus grande capacité, y compris l’A350-1000 et l’A380, Airbus prévoit une demande de 1.590 appareils au cours des 20 prochaines années.

Guillaume Faury, le nouveau patron de la division avions de ligne d’Airbus, a en outre indiqué que le groupe avait surmonté l’essentiel des difficultés de l’A320neo liées aux retards de livraisons de moteurs.

Le nombre d’appareils en attente d’être équipés a ainsi baissé à 86 unités à fin juin - contre 100 au plus fort des difficultés - et Airbus prévoit de livrer davantage de versions remotorisées de l’A320 que de versions actuelles de son avion vedette au second semestre.

A 11h10, l’action Airbus gagne 1,07% à 98,79 euros, troisième plus forte hausse du CAC 40 (+0,2%).

Tim Hepher et Benjamin Mallet, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below