June 27, 2018 / 2:05 PM / 3 months ago

Wall Street ouvre en hausse, soulagement prudent sur le commerce

(Reuters) - La Bourse de New York évolue en hausse mercredi en début de séance, soutenue par la position moins dure qu’anticipé adoptée par l’administration Trump sur le contrôle des investissements étrangers dans le secteur des hautes technologies.

La Bourse de New York évolue en hausse mercredi en début de séance. Une dizaine de minutes après le début des échanges, le Dow Jones gagne 0,21%. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

Une dizaine de minutes après le début des échanges, l’indice Dow Jones gagne 51,76 points, soit 0,21%, à 24.334,87 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,23% à 2.729,35 points et le Nasdaq Composite prend 0,24% à 7.580,08 points.

Le président américain, Donald Trump, a annoncé en début de journée qu’il aurait recours à un processus d’examen renforcé des projets d’investissement chinois dans les hautes technologies aux Etats-Unis plutôt que d’imposer des restrictions visant spécifiquement la Chine.

Il devrait ainsi s’en tenir aux recommandations du Trésor, qui prévoient un renforcement des pouvoirs du Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS), appelé à se prononcer sur les projets susceptibles d’avoir des implications en matière de sécurité nationale.

Une telle démarche éloignerait ainsi la menace de nouvelles mesures de grande ampleur susceptibles de provoquer une nouvelle escalade dans le bras de fer commercial en cours entre les Etats-Unis et la Chine, qui inquiète de plus en plus les marchés.

“Les investisseurs essaient de savoir quelle sera la politique suivie en ce qui concerne le commerce avec la Chine et le reste du monde. On oscille entre le pessimisme et un certain sentiment de soulagement à l’idée qu’elle ne sera pas aussi dure que certains le craignaient”, explique Rick Meckler, associé de Cherry Lane Investments.

CATERPILLAR ET BOEING PRENNENT PLUS DE 1%

En Chine, l’indice CSI 300 des principales capitalisations du pays a fini la journée en baisse de 2,05% et le SSE Composite de Shanghai a cédé 1,11%. Au plus bas depuis deux ans, ce dernier confirme son passage en “bear market”, soit plus de 20% en dessous de son pic de janvier. Le yuan, lui, est tombé à son plus bas niveau depuis six mois face au dollar.

Les grandes valeurs chinoises cotées sur les marchés américains sont elles en légère hausse: Alibaba gagne 0,77%, JD.com 0,46% et Baidu 0,21%.

Au sein du Dow, les grands groupes les plus sensibles aux tensions commerciales montent plus franchement: Boeing gagne 1,44% et Caterpillar 1,23%.

Exxon Mobil (+1,22%) et Chevron (+1,64%) profitent quant à eux de la progression marquée des cours du pétrole (+1,8% pour le brut léger WTI à 71,80 dollars).

Sur le marché obligataire, les rendements restent orientés à la baisse même si le mouvement de repli sur les Treasuries s’est un peu atténué avec les annonces de la Maison blanche. Le dix ans s’affiche à 2,8456% contre 2,88% en fin de journée mardi.

Le dollar, lui, s’apprécie de 0,34% face à un panier de devises de référence. L’euro cède 0,34% face au billet vert à 1,1605.

Ce repli de la monnaie unique contribue à la progression des marchés actions européens, qui évoluaient dans le rouge en matinée.

L’indice large Stoxx 600 gagne 0,88%, le CAC 40 à Paris 1,39% et le Dax à Francfort 1,08%.

Dans l’actualité des fusions-acquisitions aux Etats-Unis, le groupe agroalimentaire Pinnacle Foods perd 3,35% après l’annonce d’un projet de rachat par Conagra Brands, qui cède 5,07%.

Avec Sruthi Shankar à Bangalore, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below