June 22, 2018 / 4:35 PM / 6 months ago

En Gironde, le biométhane du producteur au consommateur

CESTAS (Gironde) (Reuters) - Le biométhane du producteur au consommateur, c’est l’objectif que se sont fixé le premier producteur indépendant français de carottes et de poireaux, Planète Végétal, avec ses partenaires Air Liquide et Carrefour.

Avec “Pot au Pin Energie”, site inauguré vendredi à Cestas (Gironde), Planète Végétal et ses partenaires proposent un modèle d’économie circulaire au cœur du Parc naturel régional des Landes de Gascogne, au sud de Bordeaux.

Le site alimentera une station de méthanisation de la biomasse tirée de cultures végétales intermédiaires telle que le seigle, dans le cadre de la rotation des cultures de légumes. Le reliquat végétal riche en matière organique et en oligo-éléments, une fois effectuée la transformation du biogaz en biométhane, sera utilisé comme fertilisant naturel pour les productions légumières.

L’unité de biométhanisation alimentera le réseau GRDF et une station de biométhane carburant ou bio-gaz naturel pour véhicules (bioGNV) pour les transports routiers.

Carrefour, premier grand distributeur français à déployer une flotte de camions roulant au biométhane, a pour objectif 400 véhicules de ce type à la fin 2018.

Son objectif pour 2025, est de réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2010.

   “Pour nous, le développement du e-commerce, le développement du transport se fera avec des technologies propres, sans particules, silencieusement et avec diminution du CO2”, souligne Bertrand Swiderski, directeur développement durable du groupe.

   Air Liquide a apporté son savoir-faire pour la création et l’exploitation de l’unité de biométhanisation, située à quelques encâblures des productions agricoles.

LES PARTICULIERS ÉGALEMENT CONCERNÉS

Le biogaz produit dans cette unité est constitué principalement de méthane et de dioxyde de carbone. Il est converti en biométhane, énergie qui peut se substituer au gaz naturel d’origine fossile.

    “Nous produisons déjà actuellement 125 à 130 m3/heure de biométhane et, dès le deuxième semestre, nous allons passer à 250 à 280 m3 par heure”, a déclaré à Reuters Christian Letierce, PDG de Pot au Pin Energie. “Nous l’alimentons avec 10.000 tonnes de productions végétales aujourd’hui et nous passerons à 20.000 tonnes dans la deuxième phase.”

    Air Liquide a déployé ces dernières années un réseau de stations multi-énergies propres dédiées aux transporteurs en France et au Royaume-Uni.

A Cestas, cette entreprise a associé pour la première fois en France une unité de production de biométhane et une station de distribution de GNV. Opérateur et actionnaire, Air Liquide injectera sa production dans le réseau GRDF jusqu’à une station multi-énergies inaugurée vendredi.

    “Dans cette station, on distribuera aussi de l’azote liquide pour les camions disposant d’un groupe froid réfrigéré”, a dit Philippe Mérino, vice-président d’Air Liquide.

Selon lui, le biométhane est pour le transport des marchandises la solution répondant le mieux aux impératifs de diminution des émissions de CO2 et de particules.

    Le biométhane injecté dans le réseau GRDF pourra également être utilisé par les particuliers.

Dès avril 2019, le gaz vert produit à Pot au Pin Energie représentera ainsi 27% de la consommation des 4.700 foyers de Cestas raccordés au gaz et 18% de la communauté de communes.

GRDF a pour ambition d’injecter 30% de gaz renouvelable dans son réseau de distribution d’ici 2030.

Edité par Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below