June 21, 2018 / 2:33 PM / 3 months ago

Apple signe avec Canal+ pour adapter sa série "Calls"

PARIS (Reuters) - Le géant américain Apple a signé un accord avec le groupe de télévision français Canal+ en vue d’adapter en anglais son atypique série “Calls”, scellant sa première collaboration avec un acteur européen afin de muscler son offensive éclair dans les contenus.

Le géant américain Apple a signé un accord avec le groupe de télévision français Canal+ en vue d'adapter en anglais son atypique série "Calls", une alliance avec un acteur européen destinée à muscler son offensive éclair dans les contenus. /Photo d'archives/REUTERS/Lucy Nicholson

La filiale de Vivendi s’ajoute à la série de partenariats conclus ces derniers mois par le fabricant de l’iPhone, qui a rejoint la bataille que se livrent géants de la tech et groupes de médias traditionnels pour acquérir des programmes originaux.

Selon des sources au fait des projets du groupe de Cupertino, Apple prévoit de débourser autour d’un milliard de dollars pour tenter de percer sur un segment où règnent déjà Netflix, HBO (Time Warner) et Amazon Studio grâce aux succès de leurs contenus maison, plusieurs fois primés.

Le groupe à la pomme, qui a recruté des anciens de Sony TV impliqués dans la fabrication de séries à succès comme “The Crown” et “Breaking Bad”, a déjà enrôlé la star de la télévision américaine Oprah Winfrey, signé pour un programme avec les actrices Jennifer Aniston et Reese Witherspoon et décroché un projet avec le réalisateur Steven Spielberg.

Le géant américain vient également de jeter son dévolu sur la série courte de Canal+ intitulée “Calls” dont il a commandé une adaptation en anglais sur dix épisodes qui sera coproduite par le numéro un français de la télévision payante.

Apple a aussi acheté les droits de la version originale française.

Imaginée par Timothée Hochet, un acteur et cinéaste de 24 ans, “Calls” est une série de télévision qui s’écoute plus qu’elle ne se regarde, laissant libre cours à l’imagination du téléspectateur.

Structurée en 10 épisodes d’environ 10 minutes chacun, elle repose sur une imbrication d’enregistrements - appels téléphoniques, boîtes noires d’un avion, talkies-walkies - qui laissent entrevoir une fin apocalyptique. Des acteurs français ont prêté leurs voix au programme, sans jamais se montrer à l’écran où n’apparaissent que quelques sous-titres.

L’accord avec Apple vient saluer le savoir-faire de Canal+ dans la création de programmes originaux, à l’image des séries “Engrenages”, “Le Bureau des Légendes”, “Baron Noir” et “Versailles” qui se sont exportés dans de nombreux pays.

“Fier d’être le premier groupe média européen à développer du contenu original avec Apple”, s’est félicité le président du directoire de Canal+ Maxime Saada sur son compte Twitter.

Canal+, qui compte au total 15,5 millions d’abonnés dans le monde, peine cependant à stopper ses départs d’abonnés dans l’Hexagone face à la concurrence des plateformes internationales comme Netflix qui dispose d’un budget de 8 milliards de dollars pour les contenus.

Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below