June 21, 2018 / 11:28 AM / 6 months ago

Linde et Praxair font des concessions pour le feu vert de l'UE

Les groupes de gaz industriels Linde et Praxair ont soumis des concessions en vue de calmer les éventuelles inquiétudes des autorités de la concurrence européennes et d'obtenir le feu vert de Bruxelles à leur projet de fusion de 79 milliards de dollars (65 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Lukas Barth

BRUXELLES (Reuters) - Les groupes de gaz industriels Linde et Praxair ont soumis des concessions en vue de calmer les éventuelles inquiétudes des autorités de la concurrence européennes et d’obtenir le feu vert de Bruxelles à leur projet de fusion de 79 milliards de dollars (65 milliards d’euros).

Les deux entreprises ont déposé leur proposition le 20 juin, selon un document figurant sur le site de la Commission européenne.

Cette dernière a prolongé de 15 jours, jusqu’au 24 août, pour se prononcer sur l’opération, sans entrer dans le détail des concessions proposées par Linde et Praxair.

Des sources ont dit que les deux entreprises prévoient de céder des actifs en Europe et aux Etats-Unis, où le projet de fusion est également passé en revue par les autorités de la concurrence.

Mercredi, d’autres sources ont dit que que Taiyo Nippon Sanso et le fonds de capital investissement Carlyle Group étaient les mieux placés pour racheter les actifs que Linde et Praxair entendent vendre pour voir leur fusion autorisée.

Foo Yun Chee, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below