June 15, 2018 / 4:05 PM / 5 months ago

Fortum obtient le feu vert de l'UE et de la Russie sur Uniper

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a autorisé vendredi Fortum à racheter la participation de 46,65% d’E.ON dans le groupe énergétique allemand Uniper, estimant que l’opération ne nuirait pas à la concurrence.

La Commission européenne a autorisé vendredi Fortum à racheter la participation de 46,65% d'E.ON dans le groupe énergétique allemand Uniper, estimant que l'opération ne nuirait pas à la concurrence. /Photo d'archives/REUTERS/Lefteris Karagiannopoulos

Dans un communiqué distinct, le groupe finlandais de services aux collectivités dit avoir également reçu le feu vert de la FAS, l’autorité russe de la concurrence, pour acquérir une participation maximale de 50% du capital d’Uniper, confirmant l’aval russe sous conditions annoncé en avril.

Fortum a déclaré que la décision de la FAS lui interdirait de procéder à des augmentations de prix injustifiées sur le marché de gros de l’électricité, ajoutant que cela n’aurait pas d’impact significatif sur ses opérations.

Les dernières autorisations réglementaires mettent fin aux derniers obstacles en vue de cette acquisition de 3,8 milliards d’euros que le groupe finlandais veut boucler d’ici le 27 juin.

Contrairement aux autorités russes, la commission européenne n’a assorti d’aucune condition son feu vert.

“La concentration envisagée peut être autorisée, notamment parce qu’il existe un niveau élevé d’interconnexion entre les différents pays nordiques et d’importantes capacités de production inutilisées en Suède. Nous sommes donc parvenus à la conclusion que la concurrence restera vive après la concentration”, a dit Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la politique de concurrence, dans un communiqué.

Le direction d’Uniper est opposée à la fusion et avait rejeté l’offre de Fortum l’an dernier, jugeant le prix proposé insuffisant et craignant un démantèlement de la société en cas de prise de contrôle par le finlandais.

Le groupe allemand avait aussi estimé que la fusion proposée n’avait pas beaucoup de sens au regard de sa forte exposition aux centrales électriques au gaz et au charbon, alors même que Fortum met l’accent sur les technologies propres.

La semaine dernière, Klaus Schäfer, le président du directoire d’Uniper, a déclaré qu’il défendrait l’indépendance du groupe allemand, ce qui donne à penser qu’une prise de contrôle sous sa présidence ne pourra pas se faire.

L’action E.ON a fini en hausse de 2,28% à la Bourse de Francfort, plus forte hausse de l’indice Dax (-0,59%). Uniper a perdu 0,31% et Fortum a gagné 0,69% à Helsinki.

Foo Yun Chee, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below