June 15, 2018 / 2:50 PM / 3 months ago

LyondellBasell discute du rachat de Braskem

par Tatiana Bautzer et Carolina Mandl

La raffinerie de pétrole LyondellBasell à Houston. LyondellBasell et la maison mère de Braskem ont annoncé vendredi avoir engagé des discussions en vue d'un éventuel rapprochement entre le groupe américain de chimie et le spécialiste brésilien de la pétrochimie. /Photo d'archives/REUTERS/Donna Carson

(Reuters) - Le groupe américain de chimie LyondellBasell Industries discute d’une acquisition en numéraire et en actions de Braskem, spécialiste brésilien de la pétrochimie, a-t-on appris vendredi de deux sources proches du dossier.

LyondellBasell et Odebrecht, le conglomérat brésilien qui contrôle Braskem, ont annoncé dans un communiqué être entrés en discussions exclusives. Les deux groupes espèrent parvenir à un accord définitif dans deux mois, mais aucune date butoir n’a été fixée en vue d’une offre, ont ajouté les sources.

Selon des sources, les termes d’un éventuel accord conclu avec Odebrecht serait appliqué également au groupe public brésilien Petrobras (Petroleo Brasileiro), deuxième actionnaire de Braskem. Mais alors qu’Odebrecht souhaite prendre une participation minoritaire dans LyondellBasell, l’accord sera structuré de sorte que Petrobras reçoive une offre toute en cash.

L’action Braskem a pris jusqu’à 19% à la Bourse de Sao Paulo en réaction à l’annonce de discussions. Petrobras de son côté perdait près de 3%. A New York, le titre LyondellBasell gagnait 0,52%, l’indice S&P-500 étant en repli de 0,39%.

LyondellBasell, ainsi qu’Odebrecht qui n’est pas coté, n’ont pas souhaité évoquer les détails de leurs discussions.

“Les discussions en sont à un stade préliminaire et aucun accord n’a été conclu”, ont précisé les deux sociétés. “Rien ne garantit que les discussions aboutiront à une transaction, ni les conditions dans lesquelles l’opération pourrait se faire.

Dans un communiqué, Petrobras a fait savoir qu’il avait été informé des discussions.

Durant les négociations exclusives, LyondellBasell examinera le contrat à long terme entre Braskem et Petrobras portant sur la fourniture du naphta, qui doit expirer en 2020.

En mars, Odebrecht a conclu un accord avec les deux principales banques privées brésiliennes, Banco Bradesco et Itaú Unibanco Holding, pour un prêt de 2,6 milliards de reals (597 millions d’euros) afin de rembourser des détenteurs d’obligations, ainsi que sa dette à court terme.

Le groupe de BTP avait alors placé sa participation de 38,3% dans Braskem comme garantie, celle-ci pouvant être cédée par les banques en cas de défaut de remboursement d’ici mai 2020.

Odebrecht devra avoir l’autorisation des banques créancières en cas d’accord avec LyondellBasell, rapportent les sources.

Un accord permettrait à Odebrecht, actionnaire majoritaire de Braskem, de réduire son endettement, qui a atteint 49 milliards de reals, sans compter celle de Braskem, alors que le groupe brésilien fait face à des enquêtes pour corruption.

Avec Laharee Chatterjee à Bangalore, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below