June 15, 2018 / 10:10 AM / 3 months ago

Allemagne: La Buba abaisse sa prévision de croissance pour 2018

FRANCFORT (Reuters) - La Bundesbank a révisé vendredi en nette baisse sa prévision de croissance pour l’économie allemande cette année et elle a fait état d’incertitudes “considérablement plus grandes” pour l’avenir.

Le président de la Bundesbank, Jens Weidmann. La Bundesbank a révisé vendredi en nette baisse sa prévision de croissance pour l'économie allemande cette année et elle a fait état d'incertitudes "considérablement plus grandes" pour l'avenir. /Photo prise le 27 février 2018/REUTERS/Ralph Orlowski

Une demande adressée à l’Allemagne plus faible et des pénuries de main d’oeuvre dans le pays fragiliseront la croissance de la première économie de la zone euro, prévient la banque centrale allemande.

Elle s’attend désormais à une croissance de 2,0% du produit intérieur brut (PIB) de l’Allemagne cette année, contre une prévision de 2,5% en décembre.

Elle a en revanche relevé sa prévision pour 2019, de 1,7% à 1,9% désormais.

“Les incertitudes concernant les perspectives pour l’économie allemande sont considérablement plus grandes qu’elles ne l’étaient”, déclare le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, dans un communiqué.

Parmi les facteurs d’inquiétude, la Bundesbank cite le protectionnisme et “une incertitude politique plus grande dans certains pays de la zone euro” en référence d’une part aux tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires et d’autre part la mise en place d’un gouvernement de coalition entre les protestataires du Mouvement 5 Etoiles et la Ligue (extrême droite) en Italie.

La Bundesbank souligne aussi les limites d’un modèle de croissance allemand très dépendant des exportations de biens d’équipements vers la Chine.

“Le fait que les exportations allemandes sont lourdement concentrées sur les biens d’équipement et risquent donc de souffrir du basculement de la demande de l’investissement vers la consommation privée qui se poursuit en Chine sera vraisemblablement un facteur parmi d’autres”, prévient la banque centrale.

“Les exportations vers les pays de la zone euro pourraient être déprimées par la baisse de la compétitivité prix... du fait de coûts unitaires de production qui progressent plus vite en Allemagne que dans d’autres pays de la zone euro.”

Francesco Canepa, Bertrand Boucey et Marc Joanny pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below